Paris 2024 donne le coup d’envoi des compétitions d’agences

C’est le jour des oraux chez EDF. Selon mes informations, une dizaine d’agences de marketing sportif va se succéder ce jeudi 4 octobre au siège parisien du fournisseur d’énergie pour y présenter leurs travaux dans le cadre d’une consultation. C’est l’une des plus importantes compétitions d’agences de la rentrée dans l’univers du sport-business.

Partenaire des fédérations françaises handisport, de natation, de canoë-kayak et, depuis quatre ans, de football, EDF est un sponsor majeur du sport français. Détenue à 83,7% par l’Etat, l’entreprise, qui anime aussi un Team d’une petite quinzaine d’athlètes, s’était engagée derrière la candidature de Paris pour les jeux Olympiques de 2024.

La SNCF change d’agence

C’est justement dans la perspective d’un potentiel partenariat avec, cette fois, le Comité d’organisation de Paris 2024 (COJO), qu’EDF remet à plat sa stratégie de communication dans le sport. Les agences, qui devraient être dédommagées à hauteur de 4 000 euros pour cette consultation, ont dû plancher sur la perspective des jeux de Tokyo 2020, avec deux hypothèses : EDF partenaire du COJO Paris 2024, ou pas.

Le budget sport d’EDF est géré depuis 2009 par Havas Sports & Entertainment. Le contrat avait été renouvelé en 2015. Si rien n’est joué sur ce dossier, en revanche, l’enseigne du groupe Havas va sans-doute dire au-revoir à la SNCF. (Précision : Havas Sports & Entertainment indique vendredi 5 octobre que l’agence ne gérait pas le budget global de la SNCF, mais uniquement le Team d’athlètes, contrat qui se poursuit). Toujours selon mes informations, le transporteur aurait, après un appel d’offres, retenu Only Sports & Passions, l’enseigne du Groupe Webedia, récemment créée et présidée par Gilles Portelle… ancien directeur général d’Havas Sports & Entertainment.

Total aussi en consultation

Là encore, cette compétition a été réalisée dans la perspective d’un possible partenariat de la SNCF avec les jeux Olympiques de Paris 2024. La société publique avait soutenue la candidature parisienne. Ce n’était pas le cas de Total, qui s’interrogerait aussi sur un engagement avec le COJO. Le pétrolier, très investi dans le sport auto et partenaire titre de la Coupe d’Afrique des Nations en football, aurait également lancé une consultation d’agences.

La perspective des jeux Olympiques et paralympiques à Paris dans moins de six ans affole le monde sur sport-business. Les entreprises s’interrogent : y aller ou pas ? Compte-tenu des montants à engager, plus de 10 millions d’euros annuels pour le premier rang des sponsors nationaux, les candidats potentiels recherchent donc des conseils. Ce fut le cas de BPCE, les premiers à signer officiellement avec Paris 2024. Ils avaient été guidés par Lagardère Sport & Entertainment. L’automne s’annonce comme très studieux dans les agences de marketing sportif.

© SportBusiness.Club. Octobre 2018

1 Rétrolien / Ping

  1. Cette semaine 40, Olbia a appris que… | Olbia le blog

Les commentaires sont fermés.