Paris 2024 : encore 5 ans !

Dans 5 ans jour pour jour, vendredi 26 juillet 2024, s’ouvriront les Jeux de la 33e olympiades : ceux de Paris, soit encore 1.827 jours à patienter avant de voir les anneaux olympiques s’embraser. Les douze prochains mois seront particulièrement importants pour le Cojo (Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques) parisien. Il s’agira en effet de l’ultime période pour finaliser le concept, la vision de l’événement et préparer l’héritage, avant de passer à la phase opérationnelle après l’été 2020 et les Jeux de Tokyo. Revue des dossiers en cours.

Le logo à l’automne. «On y travaille». Au Cojo, le chantier du nouvel emblème de Paris 2024 et de toute l’identité visuelle des Jeux est classé secret défense. Une agence de design a été sélectionnée, mais pour l’heure le travail est dans les mains des experts juridiques qui doivent valider le dessin : il s’agit de ne pas produire un logo potentiellement attaquable pour plagiat. Cette mésaventure a été vécue par Tokyo 2020. Ce travail est réalisé au niveau national et international par le Comité international olympique. Dans le meilleur des cas, le nouveau logo devrait être dévoilé à l’automne, «avant fin 2019», confie-t-on au Cojo. En attendant, la “Tour Eiffel” dessinée par Dragon Rouge pour le dossier de candidature et encore utilisée aujourd’hui est priée de se faire oublier.

A la recherche des sponsors. Cet été, la boutique restera ouverte. Les équipes commerciales de Paris 2024 poursuivent leur travail pour tenter de trouver les partenaires premium des Jeux. A ce jour, un seul a été signé : BPCE. La tâche de Marlène Masure, la directrice commerciale, n’est pas facilitée après la déconvenue Total. Pressenti pour rejoindre le programme marketing de Paris 2024, le pétrolier a été déclaré malvenu par Anne Hidalgo, la Maire de Paris. «Des discussions sont en cours avec diverses entreprises, et des annonces interviendront d’ici les jeux de Tokyo, nous n’avons aucune pression,» assure-t-on chez Paris 2024. Le Cojo va toutefois être aidé dans ses démarches par une agence de marketing sportif. Un appel d’offres a été lancé dans ce sens.

Lancement de Terre de Jeux. Les premières collectivités bénéficiant du label Terre de Jeux seront désignées à la rentrée. Pour obtenir cette authentification officielle et s’en prévaloir les territoires doivent répondre à un cahier des charges stricte imposé par Paris 2024. La Cojo impose ainsi quelques passages obligés, comme la promotion des actions liées aux Jeux, telles la Semaine olympique à l’école et la Journée olympiques, où des animations en association avec les fédérations sportives. En contrepartie, ces territoires labellisés pourront déposer un dossier pour accueillir un site d’entraînement officiel, les fameuses bases arrières, dont les retombées économiques potentielles intéressent les collectivités. Dès 2020, cette labellisation Terre de Jeux sera étendue aux clubs sportifs.

Le club bientôt ouvert. Annoncé en grandes pompes en avril dernier par Tony Estanguet, le président du Cojo, le Club Paris 2024 devrait ouvrir ses portes dans le courant du dernier trimestre 2019. L’objectif de cette plateforme, destinée au grand public, est de décréter la mobilisation générale de la population derrière les Jeux olympiques. Et de faire monter la pression jusqu’à l’été 2024. Le site est déjà ouvert, mais le Club devrait avoir un nouveau nom.

Emploi, ça commence déjà. Les jeux olympiques de Paris devraient générer 150.000 emplois, et cela commence dès maintenant. Une stratégie de formations construite dans la perspective des différents métiers dont les Jeux auront besoin, sera présentée début 2020. C’est à la même période que Pôle Emploi mettra en place une structure spécialement dédiée à Paris 2024 et à ses besoins en termes de ressources humaines.

Le surf cherche la bonne vague. Pré-qualifié parmi les quatre sports additionnels de Paris 2024 (avec l’escalade, le skateboard et le breakdance), le surf attend de connaître le site qui pourra accueillir les compétitions. Cinq candidatures ont été retenues : Biarritz, la Torche en Bretagne, les Landes (Hossegor, Capbreton et Seignosse), Lacanau et la Polynésie française. Les dossiers devront être rendus à Paris 2024 avant fin septembre, et le choix du site sera pris au premier semestre 2020.

Quelle cérémonie pour Tokyo 2020 ? La prochaine étape importante de Paris 2024 est programmée dimanche 9 août 2020, date de la cérémonie de clôture des Jeux de Tokyo. Elle se conclura avec une séquence de quelques minutes qui devra être imaginée et conçue par le Cojo de Paris et les équipes de Thierry Reboul. Si les conditions techniques ne sont pas encore totalement connues, l’objectif est de profiter ce très court moment pour montrer au monde entier le concept des Jeux de Paris. La Capitale française aura le drapeau olympique en main. Le vrai compte à rebours sera alors lancé.

© SportBusiness.Club. Juillet 2019