Paris 2024 la candidate est dissoute

Paris 2024 version comité de candidature est définitivement enterrée. Jeudi 8 novembre 2018, un peu plus d’un an après l’attribution par le Comité olympique international des Jeux de 2024 à la capitale, le Groupement d’intérêt public (GIP) qui pilotait le dossier de la candidature a été officiellement dissous à l’issue de son ultime assemblée générale.

Bonne nouvelle, Paris 2024 version candidate laisse 6,7 millions d’euros dans les caisses. En janvier dernier, à l’occasion de la mise en place du Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques (COJO), les dirigeants de la structure s’étaient avancé sur un excédent de 5,1 millions d’euros. Ce sera finalement 1,6 millions de plus !

«Ces 6,7 millions d’euros seront redistribués aux membres fondateurs qui avaient participé au financement du comité de candidature Paris 2024, indique un communiqué du COJO. L’intégralité de ces sommes sera consacrée au financement d’actions en faveur du développement de la pratique sportive.» L’Etat avait annoncé son intention de reverser sa part intégralement au CNDS (Centre national pour le développement du sport).

© SportBusiness.Club. Novembre 2018


Michel Cymes rejoint le COJO

Le médecin Michel Cymes, par ailleurs animateur de différents programmes autour de la santé et du bien-être sur France Télévisions, rejoint le Conseil d’administration de Paris 2024. «Il apportera à son expertise sur toutes les thématiques “santé” avec le comité d’experts,» précise un communiqué du COJO. Autre arrivée au C.A. de Paris 2024, Eric Pliez. Directeur général de l’association Aurore, président du Samu social de Paris, «il contribuera par son action à faire de Paris 2024 des Jeux qui favorisent l’emploi durable dans les quartiers et l’essor de l’économie sociale et solidaire», indique le COJO.