Paris 2024 lance ses terres de Jeux

Les Jeux de 2024 seront à Paris et dans toute la France. C’est l’essentiel du message de Tony Estanguet au Congrès des Maires de France. Devant les élus, le président du Comité d’organisation des Jeux olympiques et Paralympiques de Paris 2014 (COJO) a dévoilé le label “Terre de Jeux 2024” (voir ci-dessous) dont l’objectif est de mobiliser les territoires de l’Hexagone.

«Je sais ce que vous faîtes au quotidien pour le sport et nous avons envie chez Paris 2024 d’aller un petit peu plus loin avec vous parce que l’on croit au pouvoir du sport, a déclaré Tony Estanguet face aux édiles. Avec les Jeux on pourra aller plus loin dans notre société et dans le lien social, et le sport est une solution pour cela. Nous avons aussi de la place pour emmener le sport là où ne l’attend pas. On peut aller partout grâce au sport

Accompagner le tissu local et associatif

Un discours de mobilisation nécessaire selon le président du COJO. «2024 ce ne sera pas que Paris, confie Tony Estanguet. Si nous voulons avoir un retentissement national et bénéficier d’un héritage immatériel nous avons besoin pour cela de tous les acteurs, et les premiers à investir dans le sports sont les clubs et les collectivités territoriales. C’est très important pour moi d’aller à leur rencontre et d’écouter comment ils souhaitent s’impliquer. Cet enthousiasme est plutôt rassurant.»

Ce travail de terrain doit porter un message : les retombées de Paris 2024 dans les régions ne doivent pas se limiter aux centres de préparations, les bases arrières des délégations internationales. «Le projet c’est que tous les Français puissent bénéficier de cette dynamique, précise Tony Estanguet. On a encore une grosse marge de progression dans le sport du quotidien. Il faut accompagner le tissu local et associatif et Paris 2024 est une plateforme qui doit rendre ce service.»

© SportBusiness.Club. Novembre 2018.


Terre de Jeux 2024

Ce label lancé par Paris 2024 «viendra récompenser chaque territoire engagé dans une démarche globale autour des Jeux.» Les collectivités seront éligibles sur la base d’engagements concrets. Les territoires “labellisés” devront ainsi s’associer aux événements de célébration des Jeux, comme la semaine olympique et paralympique à l’école ou la journée olympique. Ils devront aussi «démultiplier des programmes pour valoriser les bienfaits du sport en matière d’éducation, de santé ou d’inclusion, accompagner des athlètes locaux, investir dans les infrastructures ou développer la culture autour du sport.» Présentation des dossiers dès l’été 2019.