Paris se rêve en capitale européenne de l’e-sport.

Les premières startups de Level 256; spécialisée dans l'esport.

Paris joue des manettes pour être dans les années à venir l’une des places fortes de l’e-sport en Europe. La capitale crée une plateforme consacrée à la discipline et son écosystème : Level 256. Il s’agit de la 14e structure mise en place par Paris & Co, l’incubateur de startups de la Ville de Paris.

«L’objectif est de faire émerger les énergies et les valeurs de ce secteur, d’aider les nouveaux talents, explique Loïc Dosseur, co-directeur de Paris & Co. Nous avons écouté les signaux.» Et dans l’e-sport ils sont tous au vert. En France, selon Médiamétrie et France Esports, 5 millions de personnes sont intéressées par l’e-sport et 2 millions pratiquent cette discipline.

Au niveau mondial, les compteurs s’affolent. D’après Goldman Sachs, le marché de l’e-sport estimé à 900 millions de dollars (790 millions d’euros) cette année, s’élèvera à 3 milliards (2,630 milliards d’euros) en 2022. Dans le même temps, le nombre de personnes qui suivront des compétitions e-sports passera de 176 millions à 275 millions. Ce gâteau, Paris compte en prendre une belle part.

Une plateforme d’échanges

«L’environnement est très favorable pour faire de Paris une plateforme de l’e-sport, affirme Jean-François Martins, adjoint au Maire chargé des sports et du tourisme. Nous pouvons être la capitale européenne de l’e-sport, en attendant plus.» Dans la salle, l’ambassadeur de Corée du Sud, pays leader mondial de la discipline, sourit.

Soutenue par quelques partenaires (voir ci-dessous), Level 256, qui tient son nom de la dernière étape du jeu culte Pac Man, s’installe dans le 20e arrondissement de Paris, dans le quartier Gambetta. Le site de 2000 mètres carrés est entièrement dédié à l’e-sport, avec espaces de coworking, studio audiovisuel et arena pour les compétitions. Le lieu veut favoriser les rencontres et les échanges entre les acteurs de l’e-sport : PME, grandes entreprises, associations, institutionnels, équipes d’amateurs et professionnels.

Il y a quelques jours, la désignation par Riot Games de l’Accor Hôtels Arena comme enceinte hôte de la finale 2019 du championnat du monde de League of Légends est de bon augure pour les souhaits de la Mairie. Dans un an, Paris sera le centre du monde de l’e-sport, en attendant encore mieux. «On peut déjà penser à une grande compétition d’e-sport dans le cadre des Jeux olympiques de Paris 2024», avance Jean-François Martins.

© SportBusiness.Club. Novembre 2018


L’Accor Hôtels Arena en mode LOL

La plus grande compétition mondiale de l’e-sport sera organisée à Paris le 10 novembre 2019. Riot Games a choisi l’Accor Hôtels Arena pour l’organisation de la finale mondiale de son jeu star, League Of Legends (LOL). L’enceinte devrait recevoir 17.000 spectateurs. «Notre stratégie est de se projeter sur les grands événements de demain, et League of Legends est de ceux-ci, explique Nicolas Dupeux, directeur général de l’Accor Hôtels Arena. Cela montre aussi que cette enceinte qui aura 35 ans en 2019 a su se renouveler. Enfin, nous souhaitons revenir vers ces grands événements spectaculaires qui ont construit l’ADN de la salle.» L’Accor Hôtels Arena a décroché la finale de LOL face aux grandes enceintes européennes après une phase de candidature digne d’une grande compétition sportive. «Nous avons pu faire la différence grâce à notre réseau câblé de très haut niveau et notre système de connections pour les spectateurs», assure le dirigeant.


Les start-ups de Level 256

  • Bequipe.
  • E-Corp Gaming.
  • Gameblr Esports
  • Gamersroom.
  • Gameward.
  • Gozulting.
  • Panthéon.
  • Pictor.
  • Wezzar.
  • World Gaming Federation.

Les partenaires de Level 256

  • Partenaires fondateurs : Axa, EDF, FDJ e-sport.
  • Partenaire média : ES1.
  • Partenaires institutionnels : BPI France, France E-sports, Mairie de Paris.