Quatre partenaires embarquent sur la Brest Atlantiques

Départ de la Route du Rhum 2018

En moins de six mois, la Brest Atlantiques*, première course en double inscrite au calendrier de la Classe Ultim 32/23 a gagné son pari : séduire les teams mais également les sponsors. Quatre « Géants des mers » seront au départ de cette course atlantique organisée par Brest Ultim Sailing, une boucle sans escale de 14.000 milles, au départ et à l’arrivée de Brest via Rio de Janeiro et Le Cap : Actual Leader, le Maxi Edmond de Rothschild (ex Gitana), Sobedo Ultim 3 et le Trimaran Macif.

Quatre partenaires seront également au rendez-vous : Océanopolis, Naval Group, Suez et Eiffage. Le premier nommé, l’aquarium des Océans de Brest, rejoint Brest Métropole, la Région Bretagne et le Département du Finistère au rang des partenaires principaux. A ce niveau les marques bénéficieront notamment de visibilité sur la grand voile des bateaux, ainsi que dans le Village et sur l’ensemble des supports de communication de la course.

«Au delà de ce qu’elle représente en termes d’image, de technologie et de défi humain, Brest Atlantiques permettra à Océanopolis d’accroître sa visibilité et donc de contribuer à porter le développement économique et touristique du territoire, mais également de partager ses savoirs et créer des émotions pour changer le regard sur l’océan, indique Stéphane Maby, le directeur d’Océanopolis. La course nous offre une fenêtre incroyable pour communiquer auprès du grand public sur les enjeux de demain à travers des animations sur le Village et des rencontres

«Promouvoir le savoir-faire»

De leur côté, Eiffage, acteur économique historiquement présent à Brest, Suez et Naval Group embarquent dans l’aventure en tant que partenaires officiels. «Ce partenariat est logique au vu des très hautes technologies qui sont développées pour la course au large et dans le cadre de la construction navale militaire, commente Frédéric Gesnouin, le directeur de la communication Paris de Naval Group. C’est aussi une très bonne façon de valoriser et promouvoir notre savoir-faire et le développement des technologies au service de la défense et de la course au large

«Nous sommes ravis d’accueillir de nouveaux partenaires, que l’on avait pas forcément l’habitude de voir dans la course au large jusqu’à présent, se félicite de son côté Emmanuel Bachellerie, le directeur général de Brest Ultim Sailing. C’est un signal intéressant pour nous.». Le patron de l’organisation précise aussi qu’il est toujours possible de s’associer à la course, dont le budget de production, qui s’élève à 1,115 million d’euros, est quasiment bouclé.

Servane Dorléans
©️ SportBusiness.Club Septembre 2019

(*) Départ le 3 novembre 2019 de Brest.