Roland Garros va-t-il quitter France Télévisions ?

C’est l’un des joyaux du portefeuille de droits sportif de France Télévisions qui risque de partir. Roland-Garros lance un appel d’offres pour trois ans, de 2021 à 2023, et la Fédération française de tennis (FFT) est très ambitieuse concernant les recettes que cette consultation pourrait générer. «Roland-Garros évolue dans un contexte de concurrence internationale forte et les droits tv font partie des éléments de valorisation de l’activité, explique Bernard Giudicelli, président de la FFT. On ne peut pas laisser notre tournoi se déprécier. Nos amis anglo-saxons de la BBC versent 80 millions de livres (soit environ 90 millions d’euros) [pour retransmettre le tournoi de Wimbledon]. Je rêverai d’être diffusé par la BBC!»

Pour l’heure, et jusqu’en 2020, c’est France Télévisions qui détient les droits « domestiques » de Roland-Garros pour 20 millions d’euros annuels (24 millions de dollars), soit 8% du budget du tournoi. Le groupe audiovisuel public a sous-licencié une partie de ses droits à Eurosport France. Le challenge pour les équipes commerciales de la FFT est donc de multiplier par trois ces droits en France. Autant tenter de battre Rafael Nadal sur la terre battue !

Trois lots proposés

Bernard Giudicelli avance quand même ses arguments. En 2021, le stade de Roland-Garros sera pour la première fois dans sa toute nouvelle configuration, avec un éclairage sur tous les terrains et un court central Philippe-Chatrier équipé d’un toit escamotable permettant de jouer malgré la pluie et offrant possibilité d’organiser des sessions de soirée. Des arguments qui peuvent faire mouche auprès des diffuseurs.

Pour rédiger son appel d’offres, la FFT s’est fait accompagner par le cabinet d’avocats Clifford Chance, qui pilote les consultations médias de la Ligue de football professionnel et dont le tennis est un nouveau terrain de jeu. Tout le monde peut répondre : chaînes de télévision gratuites, payantes, hertziennes ou en ligne (OTT), services de distribution comme Canal, Molotov ou les opérateurs ADSL. «Nous avons, en amont, rencontré l’ensemble des opérateurs, ils ont déjà tous en main l’appel d’offres,» indique Bernard Giudicelli.

La consultation est séparée en deux lots majeurs (voir ci-dessous) : le premier comprend les droits de l’ensemble des matchs, exceptés ceux disputés sur le nouveau court Simonne-Mathieu et ceux des nouvelles sessions de soirées ; le deuxième comprend les matchs exclus du lot 1. Des magazines complètent l’offre.

Un troisième lot est proposé en alternative au deux premiers. Il rassemble la totale ! L’heureux élu deviendra partenaire officiel du tournoi et bénéficiera d’un plateau sur le court central. Il disposera aussi d’une option pour une année supplémentaire de contrat, jusqu’en 2024, et aura la possibilité de sous-licencier. Toutefois, les acquéreurs seront tenus de céder les droits de certains matchs à une chaîne en clair, à minima deux quarts de finale, une demi-finale et les finales dames et messieurs. «Nous allons bien au-delà de nos obligations légales qui se limitent aux finales en clair, se défend le président de la FFT qui qualifie son appel d’offres d’innovant et adapté au marché.

Les Gafa sont déjà là !

France Télévisions, qui va faire un chèque d’une centaine de millions d’euros pour retransmettre les Jeux olympiques de Paris en 2024, va devoir faire les fonds de caisse pour garder Roland-Garros sur ses antennes. Le non prolongement des contrats de la Coupe de la Ligue et de la Coupe de France de football devrait aider un peu. Pas sûr toutefois que le groupe audiovisuel public se paie l’intégralité des droits du tournoi français. L’hypothèse la plus probable serait le rachat d’une partie des matchs auprès d’un opérateur payant.

Eurosport, qui diffuse Roland-Garros et la quasi totalité du tennis mondial à l’exception notable de Wimbledon [sur Be In Sports], sera forcément le meilleur candidat. Mais le président de la FFT attend aussi d’autres offres, notamment celles des Gafa. «Ils sont déjà présents, cette réalité existe,» affirme Bernard Giudicelli. Mercredi 12 juin, en Grande-Bretagne, Amazon a acquis les droits des tournois féminins de la WTA. Ailleurs, Netflix, DAZN ou Rakuten pointent leur nez. Mais, le montant du chèque ne sera pas le seul argument pour décrocher Roland-Garros, car la consultation intègre une note qualitative qui “valorisera les offres des candidats offrant la meilleure exposition au tournoi.” Après des loges vides, il ne faudrait pas que le tournoi français pâtisse d’un manque de téléspectateurs.

© SportBusiness.Club. juin 2019


L’appel d’offres des droits TV de Roland-garros

Trois éditions : 2021, 2022, 2023
Ouvert à toute chaîne de télévision, distributeur de services ou exploitant de services de communication en ligne.

  • Lot 1 : « L’Essentiel »
    • En exclusivité et en direct : tous les matchs à l’exception de ceux joués sur le court Simonne-Mathieu et lors des sessions de soirée
    • En co-diffusion avec le diffuseur du lot 2 : les qualifications, les demi-finales et finales de la compétition principale, du double messieurs, double dames et la finale du double mixte.
    • Magazines : jusqu’aux quarts de finale, quotidiennement un magazine de début et de fin de journée ; à partir des demi-finales deux magazines quotidiens.
  • Lot 2 – « L’Evènementiel »
    • En exclusivité et en direct : tous les matchs sur le court Simonne-Mathieu et lors des sessions de soirée (dès le lundi de la deuxième semaine) dont deux quarts de finale de la compétition principale)
    • En co-diffusion avec le diffuseur du lot 2 : les qualifications, les demi-finales et finales de la compétition principale, du double messieurs, double dames et la finale du double mixte.
    • Magazines : jusqu’aux quarts de finale un mini magazine quotidien et un magazine de lancement de chaque session de soirée ; à partir des demi-finales deux magazines quotidiens.
  • Lot 3 – L’Intégral
    • La totalité des droits compris dans les Lots 1 et 2.
    • Différents droits additionnels (sous licence, écrans géants… ) et optionnels (4 à 5 tournois ATP 250 français, un plateau sur le court Philippe-Chatrier, vente de produits dérivés Roland-Garros, statut de radio officielle de Roland-Garros, statut de partenaire de la FFT).
    • «Le Lot 3 est le seul Lot pour lequel l’Attributaire est autorisé à avoir recours à la sous- licence pour tout ou partie des droits acquis».
  • Le calendrier
    • Lancement : 13 juin 2019
    • Questions des candidats : du 24 juin au 1er juillet 2019
    • Remises des offres qualitatives et financières : 18 juillet 2019
    • Attribution : 19 juillet 2019