Rugby : France 2023 a déjà séduit cinq partenaires.

Une vision, un logo et un programme marketing. La Coupe du monde de rugby 2023 qui se disputera en France est prête. Jeudi 15 novembre, dans la grande salle de la Mutualité, à Paris, le comité d’organisation a présenté l’identité visuelle de la compétition (voir ci-dessous). L’emblème accompagnera la montée la puissance de la compétition et son premier chantier : les partenariats. C’est bien parti.

Le comité d’organisation a obtenu de Rugby World Cup (RWC), l’entité commerciale de la fédération internationale de rugby, le droit de signer des sponsors dès maintenant. France 2023 n’a pas traîné. «Nous avons déjà cinq entreprises qui s’engagent derrière la Coupe du monde 2023», révèle Claude Atcher, directeur général du mondial français. Les noms de ces sponsors seront dévoilés début 2019. Ils appartiennent à l’écosystème de l’ovalie.

Il s’agit de partenaires de “rang 2” «dont le ticket d’entrée se situe 5 et 10 millions d’euros», confie un responsable de France 2023. Ces marques seront un peu moins visibles que celles situées au niveau supérieur, c’est-à-dire les sponsors internationaux de World Rugby. L’agence IMG est chargée de renégocier ces contrats qui arrivent à échéance après la prochaine édition de la Coupe du monde, à l’automne 2019 au Japon (voir ci-dessous).

Activation internationale dès 2019

France 2023 a racheté à RWC les droits marketing des rangs 2 (sponsors nationaux) et 3 (fournisseurs) ainsi que l’ensemble des offres hospitalité. Un coût d’environ 120 millions d’euros au total. Charge au comité d’organisation d’obtenir de meilleures ventes sur ces postes. Ce sera a priori le cas, si l’on en croit les responsables français qui ont obtenu quelques avantages : ainsi, les sponsors dits nationaux de France 2023 pourront activer leur partenariat dès janvier 2019 (voir précision ci-dessous) et ceci au niveau international. Ce ne sera, par exemple, pas le cas des partenaires de ce niveau des Jeux olympiques de Paris 2024 cantonnés à communiquer dans les limites de l’hexagone.

Le sponsoring devrait rapporter 60 millions d’euros au Comité d’organisation de France 2023 dont le budget s’élève à 760 millions d’euros. Le plus gros poste de recette est la billetterie, avec 377 millions d’euros attendus. 2.583.326 places seront mis en vente. L’hospitalité arrive ensuite avec 240 millions d’euros. «Nous prévoyons un bénéfice de 60 millions d’euros,» assure Claude Atcher. Les retombées économiques dépasseraient le milliard. Si la vision est bonne.

© SportBusiness.Club. Novembre 2018.

Mise à jour, vendredi 16 novembre 2018. Lors d’un débat organisé par Sporsora, Brett Gosper, Pdg de World Rugby, m’a précisé que les activations des « sponsors nationaux » de la Coupe du monde de rugby 2023 en France ne pourraient pas débuter avant la fin du mondial 2019 au Japon. La finale se disputera le 3 novembre 2019. «Notre priorité est de caler notre programme marketing international qui comprend six places, m’a-t-il confié. Les contrats avec les six sponsors actuels arrivent à échéance après la Coupe du monde 2019, et nous renégocions déjà avec eux. Ils nous ont manifesté un intérêt pour repartir. Ce pourrait être des accords de quatre ans ou de huit ans selon les cas. Il faut aussi que nous nous mettions d’accord avec France 2023 sur les secteurs d’activité de ces marques afin que les sponsors de rang 1 et de rang 2 n’entrent pas en concurrence.» Le ticket d’entrée pour un partenaire mondial de World Rugby s’élève à plus de 10 millions d’euros pour la session de 4 ans. Ce sponsor de rang 1 possède des droits marketing beaucoup plus importants que ceux de rang 2 en visibilité et en hospitalité. Par ailleurs, Une réflexion est également en cours chez World Rugby pour décider d’internaliser ou pas le marketing. L’accord actuel avec l’agence IMG, prestataire extérieur en charge de ce travail commercial, se termine aussi fin 2019.


Un logo bleu-blanc-rouge signé par les Wallabies

L’emblème du mondial de rugby français est née en Australie, sur la terre des Wallabies, le surnom de l’équipe locale de rugby. C’est l’agence WK spécialisée dans l’identité visuelle d’organisations ou d’événements sportifs qui l’a dessiné. La contrainte était de conserver les codes de Rugby World Cup. «On a placé à l’intérieur les piliers du rugby, c’est-à-dire l’intensité et le sens de la discipline sous la forme d’un ruban de Möbius qui peut également faire penser à un cœur», commente Claude Atcher, DG de France 2023. Le bleu-blanc-rouge doit rappeler le pays-hôte du mondial. «Ce n’est pas qu’une image sortie d’un ordinateur, se défend le patron du comité d’organisation. C’est le fruit d’un long travail d’études et de perception du rugby par le public.» En France, c’est l’agence Carré Noir qui réalise la plateforme de communication.


France 2023 monte en puissance

Installé dans un espace de co-working à deux pas des Champs Elysées, le comité d’organisation de la Coupe du monde 2023 se réduit aujourd’hui à 7 personnes. «Nous sommes une start-up, indique Claude Atcher, le directeur général. Fin 2019 nous serons une quinzaine et en 2023 l’équipe au total se montera à 500 personnes.». Sur ce nombre 350 travailleront dans les stades et les sites de compétition, et 150 seront au siège du comité. Celui-ci aura certainement déménagé dans des locaux plus spacieux et aura moins l’image d’une start-up


Les partenaires mondiaux de World Rugby

  • DHL
  • Emirates
  • Heineken
  • Land Rover
  • Mastercard
  • Société Générale

Les stades de la Coupe du monde 2023

10e Coupe du monde de rugby.
France : 8 septembre au 21 octobre 2023

  • Bordeaux : Stade Atlantique / Matmut Atlantique (42.115 places)
  • Lille : Stade Pierre-Mauroy (50.095 places)
  • Lyon : Stade des lumières / Groupama Stadium (59.186 places)
  • Marseille : Stade Vélodrome / Orange Vélodrome (67.404 places)
  • Nantes : Stade de la Beaujoire (35.322 places)
  • Nice : Stade Riviera / Allianz Riviera (34.615 places)
  • Saint-Denis : Stade de France (80.056 places)
  • Saint-Etienne : Stade Geoffroy-Guichard (41.965 places).
  • Toulouse : Stadium Municipal (33.150 places)

L’agenda de France 2023

  • Janvier 2019 :
    • Lancement du programme partenariat.
    • 1re “Venue Toue” avec Rugby World Cup Limited (RWCL).
  • Juin/Septembre 2019 :
    • Contractualisation avec les villes hôtes.
    • Mise en place des Comités de coordination locaux.
  • Octobre 2019 :
    • Participation au Programme d’Observation de la Coupe du Monde 2019 au Japon.
  • Décembre 2019 :
    • Ouverture de la pré-réservation des billets.
  • Janvier 2020 :
    • Pré-sélection des Camps de Base.
  • Avril 2020 :
    • Lancement du Programme des Volontaires.
  • Septembre 2020 :
    • Lancement des Programmes Héritage et Développement Durable
  • Décembre 2020 :
    • Annonce des agences hospitalités officielles.
    • Tirage au sort de la Coupe du Monde de Rugby 2023.
  • 1er trimestre 2021 :
    • Ouverture de la Billetterie et des Packages aux licenciés de la FFR.

1 Rétrolien / Ping

  1. Cette semaine 46, Olbia a appris que… | Olbia le blog

Les commentaires sont fermés.