Les Jeux de Pyeonchang 2018 à Paris… en virtuel

Le départ de l’épreuve olympique de luge sera donné voie 3. Depuis vendredi 16 février la gare Saint-Lazare a pris des airs de site olympique. Top Partenaire des Jeux, Samsung a installé sa « Station olympique » dans le grand hall de la gare parisienne. Les voyageurs, en attente de leur train, peuvent y découvrir les sensations du saut à ski ou de la luge en costume de ville, au chaud et sans bouger de Paris. L’agence de l’événementiel Cheil France a conçu et réalisé sept stands pour son client. Cinq d’entre-eux sont équipés de masques de réalité virtuelle équipés du Galaxy S8, le modèle phare du fabriquant de téléphone.

L’environnement de chaque discipline a été recréé. Ainsi, avant de vous élancer du haut du tremplin et vous prendre pour Jason Lamy-Chappuis, il faudra chausser de vrais skis. Idem : c’est couché sur une vraie luge et la tête en avant que vous dévalez la piste olympique verglacée. L’engin bouge dans tous les sens et un ventilateur augmente la sensation de vitesse. Pour ceux qui ne sont pas tentés par ces frissons virtuels, la marque coréenne a prévu un stand pour recharger votre téléphone. Mais il faudra quand même pédaler pour cela. L’opération événementielle se tient jusqu’à dimanche 18 février.

A quelques stations de RER, c’est à la gare de Lyon, dans l’Est de Paris, que Lacoste a également choisi d’initier virtuellement les voyageurs aux joies des sports olympiques. Au pied du restaurant Le train bleu, le stand de la marque au crocodile, réalisé par l’agence Double 2, offre aux candidats la possibilité de vivre une descente olympique grâce à un masque de réalité virtuel. Lacoste s’est installé gare de Lyon durant toute la durée des Jeux de Pyeonchang, du 9 au 25 février. La marque espère surtout que les médailles des Français, qu’elle habille, ne seront pas virtuelles, elles.