Thierry Reboul qualifié pour Paris 2024

Marketing

L’équipe dirigeante de Paris 2024 se met en place. Le Comité d’organisation des Jeux olympiques vient de recruter son directeur de la marque, de la créativité et de l’engagement : Thierry Reboul. Le patron de l’agence d’événementiel Ubi Bene, qui a notamment signé l’organisation des Journées olympiques en juin 2017 à Paris, va quitter le groupe qu’il a fondé pour diriger la marque JO Paris 2024. Un choix « détonant » selon certains observateurs.

Dans une interview accordée à L’Equipe, qui officialise son recrutement, Thierry Reboul donne quelques pistes sur le cadre de son futur job olympique. «Il y a plusieurs éléments, explique-t-il. La marque, son identité, son positionnement. L’engagement, comment on va faire des gens des supporters actifs de la candidature. (…) Si on est capables de montrer ce qu’on va faire, ça va donner envie aux gens d’y être. Et puis on a rajouté cette notion de créativité. C’est intéressant (…) parce que j’ai tendance à penser qu’on est à un carrefour : si on veut que les Jeux soient raisonnés et raisonnables, économiquement et écologiquement, je pense que la créativité va être le socle pour marquer sa différence».

Reconnu pour son caractère iconoclaste (voir son portrait de « sale gosse » dans Stratégies), Thierry Reboul compte faire bouger les lignes, bousculer les choses. C’est le rôle qui lui a été confié par Tony Estanguet, le président du COJO Paris 2024. «Le milieu de la com et du marketing a inventé des milliers de mots, il y en a un seul qui est digne de survivre : la disruption, affirme-t-il dans L’Equipe. Ça veut juste dire que, si on fait comme les autres, on a assez peu de chances de réussir». Le patron et fondateur de l’agence Ubi Bene va vendre toutes les parts qu’il détient de son entreprise, afin d’éviter les conflits d’intérêts. «Quitter l’agence et tous ceux avec lesquels j’ai connu de si beaux succès provoque évidemment une grande émotion, confie Thierry Reboul dans CB News. Mais je sais que Michaël [Courcoux] et les équipes d’Ubi Bene sauront conserver la signature caractéristique de l’agence et son leadership dans la communication événementielle grand public».

Un directeur commercial à recruter

La nomination de Thierry Reboul complète l’organigramme du COJO Paris 2024. Tony Estanguet, le président, et Etienne Thobois, son directeur général, se sont déjà entourés de Fabrice Lacroix (-ex-AFP) qui devient directeur administratif et financier, Sophie Lorant (ex journaliste), nommée directrice des relations internationales, et Anne Descamps (ex-Havas et La République en Marche), récemment annoncée directrice de la communication. Ils complètent une organisation qui comptaient déjà trois anciens cadres du comité de candidature : Jean-Philippe Gatien, aux sports, Marie Barsacq, à l’héritage et Lambis Kostantinidis, pour l’intégration.

L’une des prochaines tâche du COJO est la rédaction du Marketing Plan Agreement, c’est-à-dire la Bible qui servira à la commercialisation des droits des Jeux de 2024 auprès des marques. C’est le DG Etienne Thobois et Ludivine Roosebeke, directrice en charge des partenariats qui s’y collent en attendant la nomination du directeur (ou directrice) marketing/commercial. Cette embauche prendrait un peu plus de temps que prévu. L’oiseau rare, chargé de rapporter deux milliards d’euros minimum (sponsoring et billetterie) dans les caisses de Paris 2024, est encore dans la nature. Il semble que le niveau de rémunération plafonné par une commission indépendante retarde ce recrutement.

Mise à jour le 9 mai 2018