Tokyo 2020 : quels tarifs pour les publicités sur France TV ?

Publicité

C’est une programmation intégrale des compétitions que France Télévisions annonce pour les Jeux olympiques cet été, du 24 juillet au 9 août 2020, à Tokyo, au Japon. Le groupe détient les droits exclusifs en clair de l’événement. Une sous-licence a été signée avec Eurosport pour la partie payante. Concrètement, tous les jours, de minuit à midi, France 2 et France 3 seront mobilisées pour couvrir un maximum d’épreuves en direct, puis les deux chaînes se relaieront : France 2 de 12h00 à 13h00, France 3 de 13h00 à 14h00. Retour ensuite sur France 2 pour la fin des compétitions car ce sera alors la nuit au Japon. La chaîne reviendra sur les meilleurs moments de la journée jusqu’à 18h00 et diffusera un magazine de 18h00 à 18h30. Enfin entre 20h00 et 21h00, France 3 présentera aussi un magazine et sur France 2 ce sera l’image du jour.

La régie, France TV Publicité, vient de publier les tarifs commerciaux de Tokyo 2020. La principale offre est un pack exclusif ouvert à un seul annonceur et rassemblant 123 spots dans des écrans uniques, ainsi que 4,2 millions de vues en “pré-roll” sur les supports numériques de France TV, et des citations en radio sur France Bleu. Le coût s’élève à 530.000 euros. Un second pack, cette fois ouvert à plusieurs annonceurs, comprend 25 écrans en bloc à choisir en ouverture ou clôture de sessions, auxquels s’ajoutent 1,1 million de “pré-roll” et de la radio sur France Bleu pour 110.000 euros.

Le 100 mètres au sommet des prix

France TV Publicité a également dévoilé les tarifs par écran. Ainsi, pour communiquer après la diffusion de la cérémonie d’ouverture, vendredi 24 juillet vers 15h50, il faudra débourser 8.000 euros bruts le spot de 30 secondes. Pour la cérémonie de clôture, dimanche 9 août, ce sera un peu plus cher : 10.600 euros avant (13h10) et 9.300 euros après (15h50). Mais à ce moment, le drapeau olympique sera dans les mains de Paris 2024.

Les écrans les plus onéreux sont eux programmés sur France 2 vers 14h40, quand se disputeront les compétitions de soirées à Tokyo où il sera 21h40. Le plus cher revient à la finale 100 mètres masculins en athlétisme. C’est l’épreuve la plus emblématique des Jeux qui se disputera dimanche 2 août. Pour être visible dans cet environnement il faudra payer 18.300 euros bruts le spot de 30 secondes. Deux jours après, mardi 4 août, lors de la finale du saut à la perche mardi 4 août, le prix du spot passe à 14.800 euros. Ce soir-là, les téléspectateurs Français porteront les espoirs de médaille de Renaud Lavillenie. Les marques partenaires des Jeux olympiques ont une priorité pour l’achat de ces offres publicitaires jusqu’au 13 mars prochain. Pour les autres annonceurs, l’achat se fera d’abord par blocs jusqu’au 15 avril, puis après au spot à spot.

© SportBusiness.Club Janvier 2020

1 Rétrolien / Ping

  1. Pourquoi faire appel à une agence de communication ? Prestations - Tarifs

Les commentaires sont fermés.