Un 4e membre français au CIO ?

Alain Lunzenfichter et Thomas Bach (CIO)

Indiscret. Le Comité international olympique (CIO) pourrait créer la surprise en cooptant en son sein un quatrième membre français. En effet, aux côtés de Guy Drut, Tony Estanguet et Jean-Christophe Rolland, trois champions olympiques, pourrait venir siéger un quatrième homme. Selon nos informations, il s’agirait d’Alain Lunzenfichter, ancien rédacteur en chef adjoint de l’Equipe, aujourd’hui conseiller historique auprès de la fondation olympique.

Le journaliste est l’un des meilleurs spécialistes du mouvement olympique. Il a couvert ou assisté à 25 Jeux et connait le fonctionnement du CIO sur le bout des doigts ainsi que sa centaine de membres. Les rumeurs de cette nomination étaient insistantes la semaine passée en Suisse. Le nom de notre confrère circulait dans les couloirs de l’Hôtel Lausanne Palace où s’est tenue une réunion de la commission exécutive de l’institution.

Cette cooptation exceptionnelle serait liée aux célébrations du 125e anniversaire de la création du CIO. L’instance est née en 1894 à Paris, à la Sorbonne, sous l’impulsion de Pierre de Coubertin… qui a également été journaliste. Une nomination symbole donc, pour récompenser la patrie de naissance de l’olympisme moderne. Ce serait la première fois que la France bénéficierait de quatre membres au sein de l’entité olympique. La nomination officielle interviendra lors de la prochaine session du CIO qui se tiendra du 24 au 26 juin prochain à Lausanne.

©️ SportBusiness.Club. Avril 2019

Mise à jour. Dans un communiqué, Alain Lunzenfichter, se déclarant très flatté par cette perspective, a indiqué avoir décliné cette proposition qui lui a été faite ce lundi 1er avril.