Un Français sur trois adepte du fitness

Selon une étude réalisée par Ipsos et publiée par l’Union Sport & Cycle, la France compterait 14,9 millions de pratiquants réguliers de fitness ou d’activités de sports de combat et de danse, soit 35% de la population: un Français sur trois. La majorité sont des femmes (64%) et des moins de 45 ans (63%). Le fitness compte 12,7 millions de pratiquants, contre 4 millions pour la danse et 1,8 million pour les sports de combat. La quasi totalité des répondants (96%) affirme que cette pratique sportive est réalisée «pour être en bonne santé».

Ce type d’activité se pratique plutôt en salle (58%). C’est plus particulièrement le cas chez les hommes (64%), pour les sports de combat (73%) et la danse (66%). Le domicile est privilégié par 41% des personnes et 2% avouent préférer réserver cette pratique sportive… au sein d’un club de vacances. Ces sportifs sont connectés puisque 56% utilisent au moins un appareil numérique dans leur pratique de fitness. C’est plus particulièrement le cas chez les 18-34 ans (65%). Plus d’un tiers (35%) utilisent ainsi leur smartphone et 18% un lecteur MP3. Ils ne sont que 9% à s’aider d’une montre connectée.

Enfin, l’étude montre quand même que les deux-tiers des Français sont non pratiquants de fitness. Du coup, si l’on met de coté les 21 millions de réfractaires, il reste 6,3 millions d’anciens adeptes de la pratique et 4 millions d’autres ayant répondu avoir l’intention de s’y mettre, soit une clientèle potentielle de 10,3 millions de personnes pour les enseignes de clubs de fitness. A elles, donc, de trouver les bons arguments et la bonne communication pour les convaincre.