AG2R La Mondiale abandonne la voile pour le cyclisme

Sponsoring

Coup de tonnerre dans le milieu de la voile : AG2R La Mondiale partenaire titre depuis 1992 de la Transat éponyme disputée en double tous les deux ans entre Concarneau et Saint-Barth, arrête. Dans un communiqué, le groupe de protection sociale explique vouloir concentrer désormais son sponsoring sportif sur le cyclisme. L’équipe cycliste professionnelle parrainée par l’entreprise depuis 1997 franchira justement l’an prochain une étape importante en accueillant un co-sponsor, Citroën, et en revoyant à la hausse ses ambitions.

« La période contraint le groupe, comme d’autres acteurs, à faire des choix, explique Béatrice Willems, Directrice du Cabinet du Directeur général et de la communication d’AG2R La Mondiale. Le sponsoring sportif n’échappe pas à la règle. C’est pourquoi nous allons nous concentrer sur le cyclisme qui répond pleinement à nos objectifs de notoriété et de visibilité sur l’axe prévention-santé par l’activité physique, mais également à nos enjeux commerciaux. La décision n’a pas été facile à prendre ». Le groupe renouvelait son partenariat avec la course à la voile édition par édition. L’édition 2020 de la Transat AG2R La Mondiale, disputée en virtuelle, a été la dernière avec ce nom.

La transat aura lieu en 2021

Depuis près de trois décennies AG2R La Mondiale a construit sa communication dans le sport avec la voile et le cyclisme, deux disciplines gratuites pour le grand public où le nom du partenaire bénéficie d’une grande exposition grâce au naming d’une compétition ou d’une équipe. Toutefois, le rapport de force entre les deux univers sportifs d’AG2R La Mondiale était disproportionné. Les retombées médias de la Transat, pour un coût estimé à 700 000 euros, s’élèvent à moins de 10 millions d’euros en équivalent achat d’espace publicitaire. C’est dix fois moins que ce que génère le cyclisme, mais pour un budget beaucoup plus élevé aussi, environ 15 millions d’euros annuels.

Le retrait d’AG2R La Mondiale ne signifie pas pour autant la fin de cette transat disputée par duos de navigateurs sur des monocoques de classe Figaro. La course, dont le nom officiel est Transat en double Concarneau-Saint Barth, continuera, affirme Joseph Bizard, le directeur général d’OC Sport Pen Duick propriétaire et organisateur de l’événement. « Nous sommes très attachés à cette course et son format, tout comme les skippers aussi, indique le dirigeant. Nos partenaires institutionnels restent très engagés, comme la Chambre de commerce de Quimper, la Région Bretagne la Ville de Concarneau ou la collectivité de Saint-Barth. Nous avons décidé de maintenir l’épreuve dans le calendrier 2021 ». Et cette édition portera peut-être le nom d’un nouveau partenaire titre. Le ticket d’entrée s’élève à 700 000 euros.

© SportBusiness.Club Octobre 2020


Réécoutez le podcast de José Messer

Directeur du sponsoring d’AG2R La Mondiale, José Messer explique, lors du Tour de France 2019, l’engagement, et la longévité de son entreprise dans le cyclisme. L’assureur est partenaire d’une équipe cycliste professionnelle depuis 1997. Interrogé dans le stand AG2R La Mondiale sur le Village départ, José Messer explique aussi comment s’articulent ses deux partenariats sportifs majeurs, entre le cyclisme et la voile (Publication : 20 septembre 2019).

José Messer, Ag2r La Mondiale

1 Rétrolien / Ping

  1. OLBIA Conseil Cette semaine 40, Olbia a appris que…

Les commentaires sont fermés.