Air France donne des ailes à Paris 2024

Ne cherchez pas dans les airs un avion d’Air France aux couleurs de Paris 2024. La compagnie aérienne nationale, “Supporteur officiel” des Jeux olympiques et paralympiques n’en décorera pas, comme cela se fait traditionnellement. « Un avion, seul, non, répond Benjamin Smith, Directeur Général Air France-KLM. Nous avons préféré habiller notre siège, sur l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle où beaucoup d’avions et de voyageurs passent devant ».

Air France, qui transporte actuellement les lanternes où brûle la flamme olympique dans les départements et région d’outre-mer, compte bien s’afficher durant les Jeux en plein cœur de la capitale. A compter du 27 juillet, la compagnie aérienne investira le Palais de Tokyo. Ouvert au grand public, le lieu situé à deux pas du Trocadéro proposera sur 850 mètres une “immersion” dans l’univers Air France avec notamment un restaurant dont la carte sera inspirée de celles des cabines business long-courrier. Durant les Jeux paralympiques, à partir du 28 août, c’est chez Spot 24, au pied de la Tour Eiffel, que s’installera la compagnie. Elle y mettra en avant son programme Saphyr d’assistance aux personnes en situation de handicap.

Gérer les bagages hors normes

Toutefois, c’est dans les airs que sera surtout attendue l’entreprise française. Air France prévoit de transporter jusqu’à 125 000 voyageurs quotidiennement… ce qui correspond finalement à un volume équivalemment à une période estivale chargée. Mais le public sera un peu différent. Outre des spectateurs étrangers venant à Paris pour les Jeux, la compagnie aérienne transportera aussi des délégations nationales. Elle prévoit d’accueillir dans ses avions 15% des athlètes olympiques, 35% des athlètes paralympiques et 13% des membres de la “famille olympique.”

« Nous ferons voler toute notre flotte », a indiqué Anne Rigail, la directrice générale d’Air France, mardi 11 juin 2024 lors d’un point presse Et pour réduire les risques, Air France mobilisera 15 avions en réserve, dont sept long-courriers. Ils seront près à répondre à l’éventuelle panne d’un appareil. « C’est deux fois plus que d’habitude, » a précisé la dirigeante. Dans le même temps, Air France, qui avait réduit ses effectifs durant la crise sanitaire, a embauché 2 000 personnes en CDI en 2023, dont 500 pilotes et 400 mécaniciens.

Il faudra aussi gérer les bagages, car un sportif voyage généralement avec quatre gros sacs et parfois des bagages très volumineux, comme une perche, un canoë ou un vélo. Autant d’objets aussi importants en volume que fragiles. Il faudra aussi s’occuper des fauteuils roulants des para-sportifs. Dans les aérogares des “parcours spécifiques” seront mis en place pour les athlètes, en coopération avec Aéroports de Paris. Enfin, Air France installera au Village des athlètes des bornes d’enregistrement, afin de fluidifier le pic de départ attendu au lendemain des deux cérémonies de cloture.

Bruno Fraioli
© SportBusiness.Club Juin 2024