André Giraud président de la Fédération française d’athlétisme jusqu’en 2024

Ce sera son second et dernier mandat. Samedi 5 décembre 2020, André Giraud a été réélu à la présidence de la Fédération française d’athlétisme (FFA) avec un score sans appel de 93,96%. Sa concurrente, Marie-Christine Cazier, n’a rassemblé que 6,04% des voix. La liste d’André Giraud rafle les 37 sièges du Conseil d’administration et lui repart pour un second mandat de 4 ans, jusqu’en 2024. Ce sera le dernier pour lui, « C’est suffisant, » a commenté le dirigeant marseillais après sa réélection.

L’un des objectifs que s’est fixé André Giraud pour sa nouvelle mandature est la montée en gamme des performances des athlètes tricolores. A Paris, lors des Jeux de 2024, il vise le record de médailles pour ses Bleus : plus de six. « Nous sommes portés par les Jeux de Paris 2024, qui vont mettre l’athlétisme sur le devant de la scène, explique André Giraud. La fédération va devoir parler à tous les publics car nous allons aussi développer la pratique ». Pour cela il faudra des moyens et ceux-ci viendront, selon lui, d’un « programme marketing ambitieux ». Il affirme que « des portes s’ouvrent déjà ».

Autre enjeu : les épreuves de masse. « Nous allons prendre un grand nombre d’initiatives avec nos partenaires, notamment Amaury Sport Organisation, promet André Giraud. Le réservoir de licenciés potentiel est très important. Nous avons déjà plus de 100 000 adhérents au pass J’aime courir. En les additionnant à nos 300 000 licenciés nous dépassons les 400 000 athlètes ». Les courses sur route et les trails sont dans le viseur de la FFA. Les épreuves virtuelles aussi… en attendant les jours meilleurs. La Fédération va organiser une course virtuelle et connectée de 5 kilomètres pour Noël.

© SportBusiness.Club Décembre 2020