Malgré la crise, BNP Paribas est resté sur le court

Les tournois de tennis sont arrêtés depuis mars à cause de la pandémie du coronavirus. Et pourtant, BNP Paribas, partenaire mondial de la discipline, a décidé de poursuivre sa communication. Une décision «normale» selon Vincent-Baptiste Closon, le directeur du sponsoring mondial au sein de l’établissement bancaire. «Notre travail est d’accompagner nos clients et le quotidien des Français comme continuent de le faire nos collaborateurs,» a-t-il expliqué lors d’un webinaire organisé par Sporsora en partenariat avec SportBusiness.Club (voir le replay ci-dessous). «Notre logique est identique dans le tennis, a-t-il poursuivi. Même si les tournois n’avaient pas lieu, nous sommes restés à leurs côtés pour les accompagner et parfois même en renforçant le partenariat grâce à de nouveaux projets.»

Cette solidarité s’est toutefois retrouvée confrontée à une réalité : pas de match, pas d’actualité sur laquelle s’appuyer pour prendre la parole ! «Nous sommes dans une logique d’utilité pour les fans, a affirmé Vincent-Baptiste Closon. Comme ils ne pouvaient plus avoir accès à leur activité préférée, toute la question pour nous a été de produire du contenu et de faire vivre le tennis de manière différente.» Cette stratégie a été facilitée grâce à “We Are Tennis”, la plateforme numérique mondiale lancée en 2011 par BNP Paribas. «Elle ne propose pas que de l’actualité liée aux tournois, a-t-il précisé. Cette plateforme média met aussi en avant nos actions d’engagement envers la société civile… que nous avons continué»

C’est notamment le cas pour la “Team Jeunes talents”, une centaine d’espoirs du tennis mondial accompagnés dans leur vie par la banque. «Les conférences en physique qui leur étaient destinées ont été remplacées par des séminaires en vidéo toutes les semaines sur Youtube où sont intervenues des personnalités comme Jo-Wilfried Tsonga ou Denis Brogniard,» a-détaillé Vincent-Baptiste Closon. C’est le cas aussi pour le programme “Points For Change”. BNP Paribas converti en dollars les points marqués par le n°20 mondial, Félix Auger-Aliassime et les verse à une ONG du Togo. «Nous n’avons pas arrêté malgré le fait qu’il ne jouait plus et donc ne gagnait plus de points, a raconté le dirigeant. Nous avons juste repris les points marqués l’année précédente.» Un choix que Vincent-Baptiste Closon a justifié comme «l’envie d’avoir un impact positif,» qui selon lui est la «réflexion d’une marque utile ayant une implication dans la société

© SportBusiness.Club Mai 2020


Les marques dans le monde d’après. Episode 1

Retrouvez l’intégralité de la vidéo du premier webinaire de Sporsora réalisé en association avec SportBusiness.Club diffusé jeudi 30 avril 2020. Il réunissait Elisabeth Laville, fondatrice d’Utopies, et Vincent-Baptiste Closon, Global Head of Sponsorship de BNP Paribas.


Prochain rendez-vous : Jeudi 15 mai à 10h00
Les marques dans le monde d’après. Episode 2

Stéphane Guerry, Président d’Havas Sports & Entertainment.
Cécile Aubour, Directrice de la communication de Maif.
Jean-Français Rodriguez, SVP Global Brand & Sponsorship d’Orange.