Donner envie d’avoir envie de faire du sport

Le premier confinement, au printemps 2020, n’aurait pas eu d’effet négatif sur la pratique sportive des Français, selon le 2e Baromètre national des pratiques sportives* publié par le ministère chargé des Sports ce lundi 1er mars 2021. D’après le rapport, 65% des personnes interviewées ont déclaré avoir fait, au moins, un exercice sportif les douze derniers mois. C’est seulement un point de moins par rapport à l’édition précédente de l’étude réalisée en 2018. Parmi ce public, 27% indiquent avoir pratiqué trois sports ou plus.

Par âge, les plus jeunes ont fait plus de sport que leurs aînés. Ainsi, seuls 14% des 15-24 ans ont avoué n’avoir rien fait, soit 2 points de moins qu’il y a deux ans. Chez les 70 ans et plus, en revanche, ce taux a gagné 4 points, passant de 49% à 53% “d’inactif sportifs”. Ainsi, la moitié de nos seniors ne font donc pas du tout de sport. En termes de pratiques, la course à pied et la marche restent l’activité physique favorite des Français. Elle a même progressé : 42% déclarent marcher ou courir en 2020 contre 40% deux ans avant. Suivent les activités de gymnastique, qui gagnent 6 points ! Celles-ci passent de 22% à 28% L’effet du confinement et de la pratique à domicile.

L’étude révèle aussi que, plus que de l’espace et du temps pour le faire, c’est l’envie qui aurait manqué aux Français pour ne pas faire une activité physique pendant le premier confinement. Ainsi, 61% ont indiqué bénéficier d’un espace suffisant dans son domicile pour faire un peu de sport, 68% ont même expliqué avoir du temps, mais seuls 54% avouent avoir eu l’envie. Au total, 30% des Français ont déclaré avoir du temps, de l’espace… mais pas l’envie de faire du sport. Peut-être plus préoccupant : quand, en 2018, 20% des non pratiquants se disaient qu’il faudrait quand même faire du sport, deux ans et un confinement plus tard, ce taux a chuté à 12% !

© SportBusiness.Club Mars 2021

(*) Baromètre national des pratiques sportives 2020. Publié en février 2021. Réalisé par le Crédoc et l’Injep. Enquête réalisée auprès d’un échantillon de 4 079 personnes âgées de 15 ans et plus représentatif de la population française, en juin et juillet 2020, par Internet.