Eventeam fait une croix sur Tokyo 2020 organisé sans spectateurs étrangers

Le monde entier, comme le président du Comité international olympique (CIO) a l’habitude de le clamer, n’aura donc pas rendez-vous à Tokyo. Ou alors, ce sera par écrans interposés, et chacun chez soi. C’est désormais officiel. Les organisateurs des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo n’autoriseront pas la venue de spectateurs étrangers l’été prochain. La décision a été prise ce samedi 20 mars 2021, à exactement 125 jours de la cérémonie d’ouverture.

Une réunion s’est tenue ce matin entre le Comité d’organisation (COJO), le Gouvernement japonais et la région de Tokyo. Le trio a informé ensuite le CIO et l’IPC, le comité international paralympique, qui ont “accepté“ et “respecté” ce choix dicté par les conditions sanitaires. C’est une nouvelle conséquence de la pandémie de covid-19.

“À l’heure actuelle, la situation concernant le Cvid-19 au Japon et dans beaucoup d’autres pays du monde est encore très difficile, un certain nombre de variants ont été détectés et les voyages internationaux restent fortement limités au niveau mondial, explique le COJO dans un communiqué. Basé sur cette situation actuelle de la pandémie, il est très peu probable que l’entrée sur le territoire japonais soit autorisée pour les résidents étrangers. Afin d’apporter de clarté aux détenteurs de billets vivant à l’étranger, les responsables japonais ont émis la conclusion qu’ils ne seront pas autorisés à entrer sur le territoire japonais pendant les Jeux Olympiques et Paralympiques. Cette conclusion contribuera à garantir des Jeux sûrs et sécurisés pour tous les participants et le public japonais”.

900 000 billets vendus à l’étranger

Cette décision est évidement exceptionnelle et inédite, comme l’a été, il y a un an, le report d’une année des Jeux. Les billets pour les Jeux Olympiques et Paralympiques déjà achetés par les résidents étrangers via le comité d’organisation de Tokyo 2020 seront remboursés. Il y en aurait 900 000*, ce qui correspond à plusieurs dizaines de millions d’euros. Un nouveau coup dur pour e COJO japonais.

Le Gouvernement japonais et le COJO doivent maintenant se pencher sur les jauges possibles de spectateurs , donc uniquement japonais ou résidents dans l’archipel, dans les sites de compétition. Ce devrait être d’ici fin avril. Le mois prochain, les organisateurs devraient également publier de nouvelles éditions de leurs “Playbook”, des guides pratiques destinés aux populations admises sur les Jeux, les athlètes, bien-sûr, mais également les coachs, les membres des comités olympiques nationaux et les médias. Ces documents rassemblent les règles sanitaires qui seront imposées et été.

« 10 millions d’euros engagés»

Chez Eventeam, l’annonce de cette décision a été reçue comme un coup de massue. L’enseigne française était agence billetterie et hospitalité officielle des Jeux de Tokyo pour la France et la Belgique. Des contrats obtenus auprès des deux comité olympiques nationaux. Igor Juzon, le président d’Eventeam, avoue sa déception. Il ne sait pas encore quelles seront els condition de remboursement des billets auprès de ses clients.

Comment avez-vous accueilli la décision des organisateurs des Jeux de Tokyo de ne pas accepter les spectateurs étrangers ?

Igor Juzon : « Nous sommes, moi et mes équipes, extrêmement déçus. Mais, évidemment, avant tout nous sommes déçus pour les supporters. Nous y avions cru et nous pensions que les Jeux de Tokyo seraient le premier événement post-covid qui aurait rassemblé tout le monde et tous les passionnés pour célébrer ensemble le sport ».

Vous, personnellement, comprenez-vous cette décision ?

I.J. : « Oui, d’une certaine manière. Nous sommes déçus, mais il faut voir aussi la situation qui est complexe. Cette période est inédite ».

Combien de billets aviez-vous à vendre ?

I.J. : « Nous en avions 27 000 pour la France et un peu moins de 10 000 pour la Belgique. A date, nous avions environ 3 500 clients en France pour 14 000 billets écoulés. En Belgique nous avions environ 1 000 clients. Le tout pour des packs comprenant billetterie et voyages ».

Comment vos clients seront-ils remboursés ?

I.J. : « Nous attendons maintenant les conditions et modalités de remboursement de la part du comité d’organisation. Nous sommes comme tout le monde, nous avons appris cette décision ce matin [samedi 20 mars 2021]. Il va falloir aussi discuter avec tous nos prestataires, notamment ceux au Japon. Comme d’habitude, nous ferons de notre mieux pour nos clients ».

Craignez de perdre de l’argent sur cette opération ?

I.J. : « Je ne l’espère pas. Nous allons justement tout faire pour ne pas perdre d’argent. A ce jour, notre engagement financier s’élève à 10 millions d’euros. En plus de l’achat des billets, il faut compter les réservations du transport aérien, de l’hébergement, des guides-interprètes… Il va falloir également chiffrer l’engagement humain. Toutes les équipes d’Eventeam gèrent cette situation, même là aujourd’hui et ce week-end. Alors que nous y sommes pour rien. Cela fait trois ans que nous travaillons là-dessus : d’où notre déception. C’est même une double déception après avoir vécu le report des Jeux l’an passé ».

Comment se présente l’année et la suite pour Eventeam et l’hospitalité dans le sport ?

I.J. : « Vous connaissez l’actualité. Evidemment, nous sommes impactés. Mais, on regarde vers l’avenir. Nous attendons impatiemment un retour à la normale. Nous avons beaucoup d’événements à venir. Eventeam a 20 ans d’expérience et ce qui nous donne beaucoup d’énergie positive c’est de voir tous ces grands événements qui arrivent prochainement : la Coupe du monde masculine de rugby France 2023, les championnats du monde de ski 2023 à Méribel-Courchevel, les Jeux olympiques à Paris en 2024, et sans compter tous les événement récurrents annuels. Ce sont des rendez-vous plus lointains, mais avec une meilleure certitude. Cette période nous a amené à vivre avec notion d’incertitude, nouvelle pour nos métiers. Nous sommes impatients de retrouver une activité plus normale. Mais, nous appréhendons les événements différemment désormais ».

© SportBusiness.Club Mars 2021

(*) Mise à jour, dimanche 21 mars 2021. Il y aurait 600 000 billets vendus à l’étranger pour les Jeux olympiques et 300 000 pour les Jeux paralympiques, selon L’Equipe.