Fabien Paget: «Les sportifs auront un rôle plus activiste.»

Ancien agent de sportifs, Fabien Paget est le co-fondateur de l’agence 17 Sport. Ce lundi 4 mai, à 17h30, il animera un webinaire avec Patrice Begay de BPI France sous le thème : “Comment ré-inventer un modèle durable pour le sport français ?” En amont, il livre à SportBusiness.Club sa vision du sport et du sponsoring dans le monde d’après crise du coronavirus.

«Par essence le sport est le reflet de la société. Et la société est en pleine transformation. Il y a évidemment une prise de conscience majeure des enjeux sociétaux. Celle-ci sera croissante au fur à mesure des années et des décennies. Ce sera notamment le cas avec la nouvelle génération, beaucoup plus engagée et sensible à l’égard de ces enjeux. Dans ce contexte, le sport est également en pleine transformation. Cela se fera dans le temps, et comme toujours nous retrouverons des personnes plus progressistes, en avance sur ces sujets. Il y en aura qui suivront le mouvement et d’autres, plus réfractaires, qui n’auront pas encore saisi les enjeux. Cette transformation globale va toucher tous les acteurs de sport : athlètes, événements, ligues, clubs ou marques

«Toutes les marques aujourd’hui sont en redéfinition de leur raison d’être et de la mission qui est la leur au service de la société. La question qu’elles doivent se poser c’est comment leurs investissements dans le sport peuvent s’aligner avec leurs engagements et leurs mission ? Dans ce contexte, je trouve, par exemple, qu’EDF est une entreprise qui, au-delà d’être présente de manière massive aux côtés des sportifs et sur les événements, est vraiment dans cette logique de pouvoir apporter son savoir-faire en étant au service des événements avec lesquels elle collabore. C’est le cas avec Paris 2024.»

«Un événement a plusieurs responsabilités : il doit déjà être rentable, durable, créer un impact positif sur la société et enfin laisser un héritage à son terme. En apportant son savoir-faire, une marque partenaire permettra à l’événement de l’aider à atteindre ses ambitions. Plus qu’un partenariat financier, la marque doit aligner ses missions avec ceux de l’événement»

«Les sportifs vont également avoir un rôle différent, plus activiste. Un athlète, au-delà d’être un champion dans sa discipline, est aussi individu, un homme ou une femme. Il a aussi une mission et grâce à sa discipline, à sa notoriété, il peut impacter la société. Les athlètes seront de plus en plus engagés. On le voit déjà aux États-Unis avec, par exemple, Serena Williams. Beaucoup sont activistes au sens propre du terme. En France on va voir cela de plus en plus.»

«Le sport en compétition de haut niveau n’est pas terminé. Au contraire, la compétition créée des émotions. D’ailleurs les fans se passionnent pour le sport grâce aux émotions générées, positives ou négatives. Justement, c’est grâce à l’émotion que l’on peut toucher la sensibilité du grand public. C’est donc en cela que je pense que le sport peut devenir un vrai relais, une vraie plate-forme pour sensibiliser le grand public sur les comportements à adopter pour être plus responsable. Aujourd’hui, les fans veulent s’engager et s’impliquer. Tout cela doit pouvoir rendre la société meilleure. De manière générale, la période de l’on vit actuellement accélère cette prise de conscience. Il faut redonner du sens et revenir au plus important, c’est-à-dire l’humain.»

© SportBusiness.Club Mai 2020


17h30. Comment ré-inventer un modèle durable pour le sport français ? Avec Fabien Paget (17 Sport) et Patrice Begay (BPI France).
Par 17 Sport

En savoir+