Football. Le Top 20 européen des clubs a perdu 1 milliard

Deloitte a fait les comptes. Apparue lors du premiers semestre 2020, La pandémie du covid-19, qui a mis à l’arrêt tous les championnats en Europe, a fait perdre 1,1 milliard d’euros aux vingt clubs les plus riches du Continent sur la saison 2019/2020. C’est 12% de moins que par rapport à la saison précédente. Le cabinet anglais, qui vient de publier l’édition 2021 de son rapport annuel Football Money League, a chiffré à 937 millions d’euros la perte de recettes liés aux droits tv et à 257 millions pour celles de la billetterie. L’augmentation des ressources marketing de sponsoring, n’a pas compensé ces deux chutes.

Le plus dur ne serait pas passé. Deloitte annonce que la saison actuelle, 2020/2021, sera pire pour ces clubs du Top 20 : “Nous estimons que les clubs de la Money League de cette année auront un manque à gagner de plus de 2 milliards d’euros de revenus d’ici la fin de la saison 2020/2021, y compris les sommes perdues au titre de 2019/20, en raison de la pandémie de coronavirus,” écrit le cabinet dans son rapport.

Dans le détail, le FC Barcelone reste le club le plus riche d’Europe avec un chiffre d’affaires de 715,1 millions d’euros en chute de 15%. Le Real Madrid suit juste après avec 714,9 millions et une baisse de 6%… seulement. Avec son titre de champion d’Europe, le Bayern Munich, monte sur le podium avec 634,1 millions de recettes en recul de 4%… seulement. Cinquième de ce classement l’an passé, le Paris Saint-Germain (PSG) perd deux places. Le club parisien affiche 540,6 millions de chiffre d’affaires, soit 15% de moins en une saison.

Le PSG est en recul sur tous les postes : -20% sur la billetterie à 92,4 millions d’euros, -5% sur les revenus de droits tv à 149,6 millions, -18% sur le sponsoring, à 298,6 millions. Les partenariats commerciaux restent le poste le plus important du club : 55% des ressources. Un peu plus loin, 18e, l’Olympique Lyonnais affiche aussi des recettes en fortes baisse : elles sont passées de 220,8 à 180,7 millions soit une baisse de 18%. Les recettes TV des Lyonnais, majoritaires dans leur chiffre d’affaires (54%) ont reculé de 20%. Aucun autre club français ne figure dans les 30 premiers du classement de Deloitte.

© SportBusiness.Club Janvier 2021