Gilles Moretton monte au filet

Le match était plié d’avance. Mais il fallait quand même le disputer. Ce samedi 13 février 2021, à l’issue de l’Assemblée générale élective qui s’est tenue de manière dématérialisée, Gilles Moretton, ancien n°65 mondial, a été élu président de la Fédération française de tennis (FFT). Sa liste, baptisée “Ensemble pour un autre tennis” a obtenu 61,2% des voix, contre 38,8% pour le président sortant, Bernard Giudicelli, en poste depuis 2017. Avant l’élection, le système basé sur des “grands électeurs” donnait déjà la victoire à Gilles Moretton avec une estimation de 59,9% des voix.

Ce sont les 199 délégués, élus par les ligues régionales et les comités départementaux qui ont porté leurs voix, 9 252 au total. Leurs poids étaient proportionnels au nombre de licenciés du territoire qu’ils représentent. La tête de liste arrivée en tête est désignée président. Au sein du Conseil exécutif de la FFT, la liste de Gilles Moretton obtient 26 sièges alors que la liste de Bernard Giudicelli en recueille 6.

Gilles Moretton a été élu pour quatre ans, jusqu’en 2024. Il débute son mandat dès à présent et va désormais s’atteler mettre en place son équipe au sein de l’une des instances sportives les plus puissantes de France. Celle-ci règne sur le tournoi de Roland Garros, dispose d’un budget supérieur à 320 millions d’euros, le plus important pour une fédération sportive en France, et rassemble près d’un million de licenciés.

« Je veux comprendre le contrat Amazon »

(Ajout) Justement, lors d’un point presse, le nouveau président de la FFT a indiqué que les clubs étaient sa première priorité. « Il faut défendre les clubs et surtout donner envie aux gens de revenir dans les clubs, a-t-il déclaré. Il faut que les licenciés retrouvent le plaisir de pratiquer le tennis et l’esprit de convivialité des clubs. Aujourd’hui, la moitié des nouveaux licenciés ne renouvelle pas leur adhésion. Nous sommes passés un peu de mode. A nous de faire que le tennis redevienne à la mode ».

Le deuxième point auquel compte s’attaquer rapidement Gilles Moretton est Roland-Garros. « Il faut que l’on regarde les dossiers, que je les comprenne, a-t-il expliqué. C’est le cas du contrat avec Amazon [nouveau diffuseur du tournoi à partir de 2021]. Je n’ai pas peur de trouver des choses : j’ai juste la volonté de découvrir ». Le nouveau patron du tennis français, entend aussi “ouvrir” le stade. « Je suis un enfant de Roland-Garros, j’y ai dormi, avec Yannick Noah à l’époque, rappelle-t-il. Roland-Garros doit redevenir la maison des licenciés ». Enfin, le dernier dossier chaud sera la mise en place de son équipe. Parmi les personnes qui devraient l’entourer, Gilles Moretton a cité Arnaud Clément, Luis Borfiga et Amélie Oudéa-Castera.

© SportBusiness.Club Février 2021

Le suivi des élections fédérales, c’est ici