La culture lance l’olympiade de Paris 2024

C’est une tapisserie géante, de 9 mètres de longueur sur 3,30 mètres de haut, qui incarnera la place de la culture lors des Jeux de Paris 2024. L’œuvre, un triptyque signé de l’artiste franco-iranienne Marjane Satrapi, a été dévoilée ce jeudi 1er juillet dans les jardins parisiens de la Manufacture de Gobelins, à coté des métiers où s’affèrent les lissières. Il leur faudra trois ans pour réaliser la monumentale tapisserie. Juste à temps pour les Jeux. Toutefois, à ce jour, personne ne sait où elle sera exposée.

Cet événement lance surtout très officiellement l’olympiade culturelle qui accompagnera les Jeux de Paris jusqu’à l’été 2024. Le premier programme sera dévoilé en septembre prochain, quand les drapeaux olympiques et paralympiques seront revenus à Paris. Elle débutera en octobre. « L’objectif est d’associer les grands établissements culturels aux Jeux, explique Tony Estanguet, président de Paris 2024. Nous allons notamment travailler avec Terres de Jeux pour créer des évènements sur tout le territoire et pas seulement à Paris ».

Tous les arts concernés

Le patron de Paris 2024 rappelle justement que la culture fait partie des Jeux olympiques depuis leur création. « Le lien entre les univers du sport et de la culture a toujours existé aux Jeux, insiste-t-il. Ce sont deux mondes qui coopèrent peu, mais profiter des Jeux pour mettre en avant la richesse culturelle de notre pays fait du sens ». Une première réunion entre les équipes du Comité d’organisation et celles du Ministère de la Culture s’est déroulée en marge de la présentation. Tous les arts seront concernés, même la littérature où un certain Pierre de Coubertin a même été primé en 1912.

L’olympiade culturelle sera en partie pilotée par le Ministère de la Culture. Pour la ministre Roselyne Bachelot, cette association sport et culture est légitime. « Le sport et la culture ont énormément de points communs : créativité, énergie, désir de partage, respect de l’autre, capacité à rassembler et à faire vibrer des milliers de personnes, » a déclaré celle qui a également été ministre de la Santé et des Sports. Avec les Jeux, c’est l’image de la France qui doit être valorisée, a-t-elle poursuivi. La culture y participe de façon emblématique. Il convient donc que nous relevions ensemble ce défi ». Roselyne Bachelot est déjà dans les starting-blocks

© SportBusiness.Club Juillet 2021