Le gaming s’invite au saut à la perche

Athlétisme

Dimanche 3 mai, les stars mondiales de la perche reçoivent leurs supporteurs à domicile. Confinés chez eux, à cause de la pandémie du coronavirus, le français Renaud Lavillenie, le suédois Armand Duplantis et l’américain Sam Kendricks s’affronteront en direct lors d’un challenge aussi original qu’inattendu : ils devront, à partir de 17h00, sauter et passer le plus de fois possible en 30 minutes une barre placée à 5 mètres de hauteur. Les trois champions seront dans leur jardin respectif où chacun a installé un sautoir. C’est donc à un multiplexe improbable entre Clermont-Ferrand en Auvergne, Lafayette en Louisiane et Oxford dans le Mississippi qu’assisteront les spectateurs de Youtube, Twitter et Facebook.

Le défi, baptisé Ultimate Garden Clash, a été proposé par les trois athlètes à la fédération internationale d’athlétisme. World Athletics a donné son feu vert, mais les performances, faute d’arbitres assermentés présents sur place, ne seront évidemment pas officialisées. Il n’y aura pas que les officiels qui manqueront à l’appel : les trois champions officieront sans la clameur du public, mais sous les encouragements de leurs proches. Le concept, très original, montre l’inventivité dont font preuve les sportifs en manque de compétition malgré les contraintes imposées par la crise sanitaire. La gamification des événements peut ainsi s’appliquer intelligemment au sport. D’ailleurs, World Athletics indique “explorer la possibilité d’organiser d’autres compétitions Ultimate Garden Clash dans les semaines à venir”.

Cette période de confinement aura au moins eu l’avantage de voir émerger ces nouveaux défis sportifs physiques. Le cyclisme a tracé la voie avec ses courses virtuelles sur home-trainer où les professionnels, sur leur balcon, dans leur salon ou garage, pouvaient s’affronter entre-eux et à distance. De l’e-sport physique, transpiration comprise. D’autres sports aimeraient emboîter le pas le vélo, ceux disposant d’appareils de fitness connectés, comme les rameurs ou les tapis de course. Selon les informations de SportBusiness.Club, un semi-marathon mondial, populaire et connecté pourrait être organisé à l’automne. De quoi sans doute donner des idées aux créateurs de jeux télévisés.

© SportBusiness.Club Mai 2020


Sport et gamification, une histoire d’amour

La gamification est répandue dans l’événementiel depuis plusieurs années. Le sport apparaît comme un excellent support pour cette tendance. De nombreux exemples existent, comme en 2001 quand Nike a proposé aux habitants de Vienne, en Autriche, de dénicher 50 coureurs dans la ville et de les prendre en photo : le flash devant révéler un numéro. L’opération avait été baptisée “Catch The Flash”.