Le sponsoring sportif déductible fiscalement ?

La rentrée s’annonce très difficile pour les services marketing des clubs sportifs professionnels. La crise financière qui suit celle, sanitaire, du coronavirus, va laisser des traces dans les chiffres d’affaires des sponsors. L’Unipros*, l’association rassemblant les syndicats professionnels des équipes professionnelles de sports collectifs, réclame des mesures incitatives pour les entreprises investissant dans le sport. «Oui, évidemment que nous craignons une baisse des recettes de marketing, c’est mathématique», affirme David Tebib, président de l’Union des clubs professionnels de handball, membre d’Unipros et du club de Nîmes.

«La question est de savoir de quelle ampleur sera cet impact, poursuit-il. On va se battre pour que cet impact soit le plus faible possible.» David Tebib a sondé ses partenaires à Nîmes et interrogé les autres présidents dans le handball. «Tous les niveaux de partenariats seront touchés : du partenaire premium qui est encore partant mais à un coût moindre, aux plus petits, présents dans les clubs d’entreprises, qui eux arrêteront,» se désole le dirigeant.

Comme pour le mécénat

Pour les patrons de clubs professionnels, une des solutions pour attirer les marques ou les convaincre de rester serait de proposer des mesures proches de celles appliquées au mécénat, c’est-à-dire une déduction fiscale de 60% sur les montants investis. «C’est un geste de l’Etat que l’on attend, lance David Tebib. Ce serait un formidable amortisseur, en plus des mesures déjà adoptées.» Les clubs professionnels ont écrit un manifeste qu’ils ont remis à Roxana Maracineanu, la ministre des Sports jeudi 14 mai.

«Il faut faire vite, c’est une course contre le temps» insiste David Tebib. Sporsora, l’association des acteurs économiques du sport, travaille également sur cette problématique de mesures indicatives pour relancer le sponsoring sportif. La structure a, selon les informations de SportBusiness.Club, déjà transmis ses recommandations à l’exécutif. Elle devrait les dévoiler lundi 18 mai.

© SportBusiness.Club Mai 2020

Mise à jour, lundi 18 mai 2020. Dans L’Equipe, Olivier Dulac, président de Sporsora, annonce que des mesures sont à l’étude pour aider les sponsors du sport. Extrait. L’idée serait que les partenaires qui maintiennent [leurs investissements] intégralement cette saison et qui s’engagent à les renouveler la saison suivante (même à un montant moindre) bénéficient d’une déduction fiscale en 2021. «Cela ne paraît pas très original, mais c’est important, reprend Olivier Dulac. Le retour sur investissement n’est plus du tout présent, il n’y a plus de visibilité, d’effet sur l’image de marque, plus de possibilité non plus d’inviter des gens. Cela devient plus du mécénat que de l’investissement commercial.»

(*) Créée en 2014, Unipros réunit l’Union de clubs professionnels de basket (UCPB), l’Union des clubs professionnels de football (UCPF), Première Ligue, l’Union des clubs professionnels de handball (UCPH), l’Union des clubs professionnels de rugby (UCPR), l’Union des clubs professionnels de volley-ball (UCPVB) et l’Association des groupes cyclistes professionnels (AC 2000). La présidence est assurée par Jean-Pierre Bourliataud élu le 21 mars pour un mandat de deux ans. Mention ajoutée samedi 15 mai 2020.