Le Tour de France fera sa rentrée en septembre

C’était le dernier grand événement sportif à n’avoir pas encore été annulé ou reporté à cause de la crise sanitaire du coronavirus : selon toute vraisemblance, les dirigeants du Tour de France cycliste devraient ce mercredi 15 avril annoncer que l’épreuve cycliste se disputera exceptionnellement cette année de fin août à début septembre. La 107e édition devait s’élancer samedi 27 juin de Nice. Selon des informations du Dauphiné Libéré, confirmées par d’autres sources, la ville de la Côte d’Azur devrait toujours être le départ de la Grande Boucle, mais deux mois plus tard, samedi 29 août, avec une arrivée à Paris sur les Champs Elysées dimanche 20 septembre. Christian Prud’Homme, le directeur de l’épreuve, pourrait l’annoncer dans le JT de 13 heures de France 2… diffuseur de la course.

Amaury Sport Organisation, propriétaire de l’événement, planche sur différents scénarios depuis plusieurs semaines. L’annonce, lundi 13 avril, du Président de la République, Emmanuel Macron, d’interdire toutes les manifestations “avec un nombreux public” jusqu’à la mi-juillet a, de-facto, officiellement condamné le Tour sur ses dates initiales. L’une des premières pistes avait été fin juillet, début août. Mais l’échéance est trop courte : personne ne peut prédire qu’il n’y aurait à cette date plus aucun risque sanitaire. Du coup, autant repousser le Tour le plus possible. Il y a quelques jours, Christian Prud’homme avait écarté l’idée d’une course à huis clos. Impossible à tenir.

Quid du public et des sponsors

Déplacer un Tour de France est un casse-tête aussi complexe que le report d’un an de Jeux olympiques. La logistique engagée est immense et il faut trouver à loger des dizaines de milliers de personnes, coureurs et encadrement, organisateurs, mais aussi les motards de la Garde Républicaine, les installateurs des infrastructures, les journalistes et techniciens, et les représentants des partenaires présents dans la caravane publicitaire. Justement, celle-ci, selon nos informations, risque de ne pas être aussi importante que ces dernières années : certains sponsors, en prévision de la crise économique post-coronavirus, pourront réduire la voilure, voire être absents. (1)

Un Tour fin août laisserait aussi aux coureurs deux mois de préparation, un temps nécessaire, et la possibilité de participer à quelques courses avant afin de retrouver les jambes. L’inconnu, justement, c’est le parcours. Outre les contraintes organisationnelles, la Grande Boucle 2020 pourrait logiquement ne pas être la copie conforme de celle envisagée initialement pour juillet. La météo sur les grands cols des Alpes n’est plus la même au début de l’automne qu’en plein été. Enfin, la dernière inconnue sera le public : sera-t-il au rendez-vous ? D’une part, début septembre c’est la période de rentrée, et non plus celle des vacances comme en juillet. D’autre part, l’épidémie, la crise sanitaire, le confinement vont laisser un héritage chez les Français comme le réflexe de la distanciation sociale, et des craintes de se retrouver en nombre. C’est sûr, le Tour cette année aura une drôle de saveur.

© SportBusiness.Club Avril 2020

Mise à jour, mercredi 15 avril. Selon les informations de SportBusiness.Club, une caravane publicitaire serait bien présente.

Mise à jour, mercredi 15 avril. En direct dans le JT de 13 heures de France 2, Christian Prud’homme, directeur du Tour de France, officialise le report de deux mois du Tour de France 2020 : du 29 août au 20 septembre. Sur le même parcours.


Embouteillage sportif annoncé

Le Tour de France, du 29 août au 20 septembre, marquerait une rentrée particulièrement chargée en événements sportifs. En cyclisme, si elles sont confirmées, les nouvelles dates de la Grande Boucle signent l’annulation de la Vuelta, le Tour d’Espagne, qui est encore prévu du 14 août au 6 septembre. Mais, Amaury Sport Organisation est aussi partie prenante dans cette épreuve. Fin août, le départ du Tour serait en même temps que les championnats d’Europe d’athlétisme, programmés à Paris du 25 au 30 août. Un premier casse-tête pour France Télévisions qui détient les droits des deux événements. La première semaine de la course serait également en même temps que l’US Open de tennis (24 août au 10 septembre si l’épreuve n’est pas repoussée) : là c’est Eurosport, détenteur des images des deux événements, qui devra jongler avec ses antennes. Enfin, la dernière étape du Tour coïnciderait avec le premier jour de compétition à Roland-Garros. Embouteillage de sportifs et spectateurs à prévoir donc à Paris.


Les chiffres clés du Tour de France

  • 4.500 personnes (organisation, groupes sportifs, médias, partenaires, caravane publicitaire, prestataires)
  • 176 coureurs et 450 accompagnateurs
  • 10 à 12 millions de spectateurs
    • 80% de Français
    • 60% d’hommes / 40% de femmes
    • 92% viennent accompagnés (groupes de 4 à 5 personnes)
    • 77% de familles, dont 48% avec des enfants
    • 7 heures de présence sur le bord des routes
  • 250 membres des forces de l’ordre en permanence
  • 29.000 policiers et gendarmes déployés
  • 3.000 agents des conseils départementaux
  • Plus de 500 hôtels réservés pour l’organisation
  • 180 camions pour transporter la logistique
  • 7 hectares pour installer la zone arrivée
  • 160 véhicules dans la caravane publicitaire
    • 55 personnes pour l’encadrement
    • 600 animateurs, logisticiens ou techniciens
    • 15 millions de cadeaux distribués
    • 100.000 sacs poubelles installés ou distribués
  • 1.800 journalistes accrédités
    • 500 médias de 45 nationalités
  • Plus de 100 heures de direct produites chaque jour

5 Rétroliens / Pings

  1. Boris Pourreau: « Les courses virtuelles offrent plus de visibilité aux marques » | SportBusiness.Club
  2. Le Tour de France virtuel, « un supplément de contenus à des fans plus jeunes » | SportBusiness.Club
  3. Un Tour de France placé sous bulle | SportBusiness.Club
  4. Panini est reparti pour un Tour | SportBusiness.Club
  5. Les partenaires du Tour de France 2020 seront-ils tous là ? | SportBusiness.Club

Les commentaires sont fermés.