Sail GP installe ses voiles à Saint-Tropez

C’est désormais à Saint-Tropez (Var) que le circuit mondial Sail GP va jeter l’ancre. L’étape française de ce championnat du monde de catamarans à foils F50 ultra performants et rapides se tiendra à la rentrée, les 11 et 12 septembre, dans la commune du Var, quittant ainsi Marseille (Bouches-du-Rhône) qui avait accueilli la compétition en 2019 lors de la saison 1. « Nous devions retourner à Marseille en 2020, mais l’épreuve a dû être annulée à cause de la crise sanitaire, » explique Stéphanie Nadin, directrice du Grand Prix Sail GP France. Et, entretemps, la mairie phocéenne a changé de locataire… et perdu aussi un peu d’engouement.

Un virement bord qui ravit Saint-Tropez choisi après un appel à candidatures, auquel avaient également répondu Brest et Cannes. « Le choix ne s’est pas fait que sur des considérations financières, assure Stéphanie Nadin. Le projet de Saint-Tropez a été retenu car il était globalement le plus séduisant ». La commune ne verse d’ailleurs pas un euro. En revanche, la collectivité territoriale met à disposition gratuitement de larges espaces pour la logistique de l’organisation, notamment le parking du port, partie prenante dans l’événement.

Un budget entre 3 et 4 millions

« La Mairie de Saint-Tropez a été intéressée par l’accueil de Sail GP à plusieurs titres, et notamment pour les retombées économiques intéressante à cette période de l’année, en fin de saison, raconte Stéphanie Nadin. Ils souhaitent aussi beaucoup travailler sur les deux opérations environnementales parallèles menées par Sail GP et l’équipe de France : Race for the Future et Energy Explorer ». Saint-Tropez, qui souhaite développer une filière nautique pour les jeunes, compte aussi s’appuyer sur le circuit pour donner une image plus technologique à la cité méditerranéenne connue pour son glamour et ses gendarmes.

Le budget global de l’événement se monte entre 3 et 4 millions d’euros. Si Sail GP débarque avec son barnum, le comité d’organisation sera chargé de la logistique, des animations et de la mise en place de la réception du public. « Nous comptons sur es recettes liées aux partenariats locaux, à l’hospitalité et à la billetterie, détaille Stéphanie Nadin. Le grand public pourra suivre les courses sur leurs bateaux dans le bassin. Nous visons un budget équilibré ».

Pour s’associer au Grand Prix de France de Sail GP le ticket d’entrée s’élève à 50 000 euros. Une deuxième palier de partenariat, avec une visibilité accrue de la marque, se monte à 100 000 euros. Enfin, le partenaire-titre de l’événement devra débourser 300 000 euros. En hospitalité, un place sur un bateau suiveur se vendra 50 euros. « Mais généralement, ce sont les prestations les plus complètes, commercialisées au-delà de 200 euros, qui rencontrent le plus de succès », commente la patronne de l’événement français qui assure être « optimiste » sur la bonne livraison de l’événement en septembre où elle souhaite emmener le plus de spectateurs en bateau.

© SportBusiness.Club Avril 2021


Calendrier de Sail GP 2021 / 2022

  • 24-25 avril : Bermudes
  • 4-5 juin : Italie
  • 17-18 juillet : Angleterre
  • 20-21 août : Danemark
  • 11-12 sept : France (Saint-Tropez)
  • 9-10 octobre : Espagne
  • 29-30 janvier : Nouvelle-Zélande
  • 26-27 mars : Etats-Unis