Libération. Dossier: le foot est-il encore un sport populaire ?

Football. Libération samedi 6 février 2021. Malmené par la pandémie qui a vidé les stades et le business de droits télé de plus en plus prohibitifs, les relations entre les supporteurs et les clubs se sont détériorées, comme l’a montré l’attaque, la semaine dernière, du centre d’entraînement de l’OM. A lire ici.

Entre dirigeants de clubs et supporteurs, la différence de buts
Le cas marseillais, avec l’invasion de la Commanderie, illustre à l’extrême le panorama du foot hexagonal. Le Covid a cristallisé un décalage croissant, dans un contexte de crise financière, entre des dirigeants de clubs distants, en quête de droits télé, d’investisseurs et de plus-values, et les supporteurs en peine de proximité et d’engagement sportif. par Ramsès Kefi et Stéphanie Harounyan. A lire ici.

«La Ligue 1 est un peu sortie des radars»
Arnaud Simon, fondateur de la société de conseil In & Out Stories, estime que le championnat de foot hexagonal peine à toucher les jeunes, qui préfèrent se rabattre sur le streaming illégal ou les réseaux sociaux plutôt que de payer plusieurs abonnements pour suivre les matchs. Par Adrien Franque. A lire ici.

Les jeunes décramponnés.
Sollicitations simultanées des autres écrans, coût des abonnements… Un nombre croissant de 16-24 ans se désintéressent des compétitions. Par Damien Dole. A lire ici.

A Marseille, Jacques-Henri Eyraud au stade syndromes
Défiance vis-à-vis de la «culture locale», préceptes marketing, propositions loufoques… Quelques jours après l’assaut de la Commanderie, l’incongru président du club marseillais apparaît menacé. Par Grégory Schneider. A lire ici.

Manchester : le FC United, tentative de club d’en bas
Ecœurés par le foot business, des supporteurs ont fait sécession et créé une équipe financée par l’actionnariat populaire. Une expérience mitigée. Par Damien Dole. A lire ici.