Macif ira avec moins d’assurance dans la voile

Voile

L’immense trimaran Macif bleu et noir de François Gabart ne fendra plus l’écume des mers du Sud. Le groupe d’assurance a annoncé mercredi matin l’arrêt de son programme Ultime, ce Formule 1 des océans. Le bateau sur lequel le skipper a battu le record du tour du monde en solitaire est en vente (voir ci-dessous). Tout comme le suivant, dont la mise en chantier avait pourtant été lancée l’année dernière. La marque Macif ne quitte pas la voile pour autant : elle gardera une présence en course au large avec la classe Figaro Beneteau et le programme Skipper Macif de détection de talents qui se poursuit également.

Le groupe reste également présent en Imoca, les monocoques de 60 pieds, mais via une autre marque de mutuelle : Apivia. Le bateau sera au départ du prochain prochain Vendée Globe en novembre et le programme court au moins jusqu’à la Route du Rhum 2022. Ce n’est pas un départ de la voile, mais un réajustement des moyens de communication insistent les dirigeants de Macif. « La fin de cette belle histoire correspond à la fin programmée de notre plan stratégique prévu pour s’arrêter fin 2020, a expliqué Fred Vanias, directeur de la stratégie du groupe Macif, lors d’un point presse. Le nouveau plan, prévu de 2021 à 2023, est en cours d’écriture. Les choix de communication seront en cohérence avec ce plan ».

La marque Macif n’apparaît plus, a priori, prioritaire à porter pour le groupe. « La voile a été un vecteur d’accélération de notoriété pour Macif, a confirmé Jean-Bernard Leboucher, directeur des activités mer au Groupe Macif. Apivia est une marque plus jeune ». Ce “recentrage” ne signifierait pas des coupes budgétaires. « Nous allons réinvestir l’intégralité du budget que nous avions prévu, a assuré Fred Vanias. Ces changements n’ont pas été pris pour réaliser des économies mais pour être en congruence avec les choix que nous allons faire. Nous n’inventons pas d’arguments. N’oubliez pas que nous sommes une entreprise ».

© SportBusiness.Club Juin 2020


A vendre 2 maxi-trimarans

Le groupe Macif abandonne les courses en Ultim mais continuera à être armateur, c’est-à-dire propriétaire de ses bateaux : l’actuel trimaran Macif, celui avec lequel François Gabart a battu en 2017 le record du tour du monde en solitaire, et le suivant, dont la mise à l’eau est prévue à l’été 2021. Les deux sont en vente. Le premier peut être livré sous quinzaine contre un chèque d’environ 5 millions d’euros. Pour le deuxième, encore en construction, c’est plus compliqué. « Il est un peu trop tôt pour fixer un prix, » a affirmé Jean-Bernard Leboucher, directeur des activités mer au Groupe Macif, lors du point presse. L’assureur peut aussi louer ses multi-coques. Ce pourrait être une solution pour François Gabart s’il trouve un partenaire pour le suivre et monte un budget. « Le modèle du sponsoring est bouleversé, il faut le réinventer, a lâché le skipper. Ce sont des investissement importants, on ne peut pas aller voir n’importe quelle entreprise. Mais le retour sur investissement est super bon. Ces bateaux, ce sont de véritables opportunités pour de nouveaux entrants. Ces projets ultims apportent du sens à une communication de marque ».


A réécouter : le podcast de Frédéric Come, Apivia