Maxoo incarnera le Tour de France auprès des enfants

Il n’a pas encore pris le départ de son premier Tour de France, et pourtant, avec sa gueule sympathique, il a déjà un surnom. Maxoo sera la mascotte officielle de la Grande Boucle. Amaury Sport Organisation a décidé d’incarner le Tour avec un personnage, un jeune garçon plein d’énergie, qui animera les zones de départ et d’arrivée. C’est la première fois que le Tour de France se dote d’une mascotte (voir rectificatif ci-dessous)… si l’on excepte l’accordéoniste Yvette Horner qui, juchée sur le toit d’une voiture, a été considérée comme l’image de la course dans les années 50 et 60.

Avec Maxoo, l’objectif avoué d’ASO est très différent : il s’agit de mieux s’adresser aux très jeunes. Populaire, le Tour de France attire en effet beaucoup d’enfants, mais, jusqu’à présent, à part Haribo et le Journal de Mickey dans la caravane publicitaire, personne ne parlait à ce public nombreux. Justement, le travail principal de Maxoo, qui ne sera donc pas là que pour amuser la galerie, sera de faire passer des messages de sécurité auprès des enfants.

La mascotte a vocation à voir son image déclinée sur différents supports. De même, des produits dérivés sont prévus. ASO, en revanche, assure que son jeune super héros ne sera pas parrainé par une marque. Dans la caravane du Tour, Maxoo devra cohabiter avec d’autres mascottes, celles, justement, des partenaires, comme le lion LCL ou le jeune poulbot de chez Haribo. Conçu avec l’aide d’une agence, son nom aurait été imaginé à partir de l’expression “Wahoo” évoquant aussi bien la vitesse que l’admiration. Parviendra t-il à la gagner auprès des coureurs ?

© SportBusiness.Club Mars 2021

Rectificatif (mercredi 7 avril 2021). Maxoo n’est en fait pas la première mascotte du Tour de France, comme l’a indiqué à SportBusiness.Club Fabrice Bourgoin, collectionneur d’objets de la Grande Boucle, et organisateur d’expositions itinérantes consacrées à la course. Sur le Tour 1978 est apparu Flap le lièvre. Cette année là, c’est Bernard Hinault qui remporta l’épreuve marquée par une grève des coureurs excédés de devoir se lever à 4h30 du matin pour rejoindre les villes de départ. Flap fit un flop.