Mission droits TV à l’Assemblée Nationale

Les députés Cédric Roussel (LREM), et Régis Juanico (PS) ont lancé une mission d’information parlementaire sur les droits de diffusion audiovisuelle des manifestations sportives. Les auditions débuteront dès ce jeudi 10 juin avec Jean-Marc Mickeler, président de la DNCG (Direction nationale du contrôle de gestion), la commission indépendante de la Ligue de football professionnel (LFP). Elles se poursuivront ces prochains mois avec une cinquantaine de personnalités. Le rapport final doit être rendu à l’automne.

« L’impact qu’a eu l’affaire Mediapro sur le football français est absolument terrible : une perte de près de 500 millions d’euros de droits TV pour les clubs et une perte de l’ordre de 20 millions pour le sport amateur, explique Cédric Roussel, qui sera le rapporteur de cette mission. Notre modèle de financement du sport doit donc être amélioré pour devenir plus résilient, mais également plus équilibré, avec toujours plus de solidarité et une meilleure compétitivité économique et sportive ».

Le streaming illégal

Pour Régis Juanico, président de la mission, la télé-dépendance des clubs de football pose question. « Il faut aussi voir la question de l’accès aux événements sportifs pour le plus grand nombre, assure t-il. Le streaming illégal représente une perte sèche de 100 millions d’euros et cela des conséquences sur le sport amateur [en raison du non paiement de la “taxe Buffet”] Autres sujets : le sport féminin et la solidarité entre les secteurs professionnels et amateurs »

Même s’il ne s’agit pas d’une Commission d’enquête, un format plus formel, mais rejeté par l’Assemblée Nationale, les conclusions de cette mission d’information seront portés par Cédric Roussel et Régis Juanico. Ils souhaitent profiter de la Présidence française de l’Union européenne, qui sera effective au 1er janvier 2022, pour faire bouger les lignes sur le problème des droits TV à l’échelle de l’Europe. « C’est une opportunité, assure Cédric Roussel. Nous pourrions ainsi demander à imposer des critères qualitatifs dans les appels d’offres des droits TV qui doivent être européens ». En attendant, les deux députés attendent une réponse de Jaume Roures. Le président espagnol de Mediapro a été invité pour parler du fameux appel d’offres de la Ligue 1 que le groupe espagnol avait remporté avant de se désister… et mettre ainsi en péril le foot pro français. L’homme d’affaires catalan leur a déjà posé un lapin.

© SportBusiness.Club Juin 2021