Ouest France. En réélisant Thomas Bach, le CIO doit esquisser l’après-Tokyo

Jeux olympiques. Site Ouest France dimanche 7 mars 2021. Délaissant un instant l’organisation des JO de Tokyo en pleine crise sanitaire, le Comité international olympique doit débattre la semaine prochaine de son avenir plus lointain, à l’heure de réélire Thomas Bach à sa présidence. Déjà mince, le suspense sur le vote mercredi des 102 membres de l’instance s’est évanoui depuis l’annonce, le 1er décembre dernier, que l’Allemand de 67 ans serait seul en lice pour briguer un second mandat de quatre ans. A lire ici.

Jeux olympiques. Thomas Bach, président du CIO, caméléon au sommet de l’Olympe. Porte-voix des athlètes et avocat des puissants, héraut des valeurs olympiques et orfèvre du sport-business : l’Allemand Thomas Bach briguera mercredi un second mandat à la tête du Comité international olympique. Si le Bavarois de 67 ans avait eu besoin de deux tours de scrutin pour succéder en 2013 au Belge Jacques Rogge, face à cinq rivaux, il a depuis éliminé toute concurrence et se présente seul, assuré de régner jusqu’en 2025. A lire ici.