Paris 1924. La nouveauté du Village olympique

Avec ses deuxièmes Jeux olympiques d’été, la France, à Paris en 1924, inaugure aussi le concept de Village olympique. En fait, il s’agit plus d’une obligation que d’une inspiration. “Dans une réunion que tint la Commission exécutive du Comité International Olympique, lors de sa session de Rome en 1923, la question du logement fut ainsi précisé”, est-il écrit dans le rapport officiel de Paris 2024*

“Le Comité organisateur des Jeux olympiques est tenu de fournir aux athlètes des logements, les objets de couchage et la nourriture, à un prix forfaitaire qui devra être fixé préalablement par tête et par jour, est-il indiqué. Les frais doivent être supportés par les nations participantes qui seront également responsables des dégâts occasionnés par les athlètes”.

C’est un prestataire extérieur qui fut chargé de construire et gérer ce premier Village olympique de l’histoire. Il s’installa à Colombes, à proximité du stade et de la nouvelle gare olympique desservant la capitale à Saint-Lazare et construite par la Compagnie des Chemins de fer de l’Etat, un des ancêtres de la SNCF. De petites cabanes en bas furent érigées. “Chaque habitation était pourvue de chambres meublées à trois lits”. Par ailleurs, “des lavabos à eau courante, des douches, des salles de restaurant avaient été prévus”.

Une facture très très salée

Le site était également doté d’un “service de garde des objets de valeur”, d’un bureau de change, d’un coiffeur, d’un service de “blanchissage”, d’un “kiosque à journaux” et d’un bureau de poste des P.T.T. Côté restauration, trois repas journaliers étaient proposés : un petit déjeuner, un “repas du midi”, avec la possibilité d’une demi bouteille de rouge ou de blanc, ou d’une bière, et d’un “repas du soir” avec notamment un potage et un entremet.

Un lit était facturé 30 francs par jour soit, selon le convertisseur de l’Insee, l’équivalent de 31,60 euros actuels. Pour la pension, c’est-à-dire lingerie, douches ou nourriture compris, il faut ajouter 25 francs par jour (26,30 euros). Sur 25 nuitées, juste un peu plus que la durée des Jeux, la facture est de 750 francs (790 euros). Cet été, à Paris 2024, les athlètes seront invités au Village olympique de Saint-Denis, tous frais payés, logés, nourris, blanchis et même tatoués, pour ceux qui le souhaitent.

©SportBusiness.Club.

Source des textes originaux : Rapport officiel des Jeux de la VIIIe olympiade de Paris 2024. Auteur inconnu.