Paris 2024 dans la tourmente ?

Le chemin des Jeux olympiques est loin d’être un long marathon tranquille. Depuis la publication par quelques médias de détails d’un pré-rapport de la Cour des Comptes, les dirigeants du Comité d’organisation des Jeux de Paris 2024 (COJO) tentent d’éteindre un début d’incendie. Ce mercredi 11 novembre Le Canard Enchaîné et l’Equipe faisaient état des premières observations de l’instance juridique. Le document officieux de 137 pages, circulant dans les médias, peut aussi être matière à observation : plusieurs données ne seraient pas à jour.

Le rapport final et officiel de la Cour des Comptes sera publié début 2021. Celui-ci devrait prendre en compte les ajustements les plus récents du COJO. Ce sera le cas de ceux annoncés jeudi 17 décembre lors du Conseil d’administration de Paris 2024. Ce jour-là, plusieurs mesures d’économies budgétaires y seront détaillées : l’objectif d’une diminution de 400 millions d’euros est visé. Ce montant correspond justement au risque de surcoût estimé par la Cour des Comptes dans le budget d’organisation de l’événement.

La publication de ces données, quelques fois erronées (le COJO emploie aujourd’hui 350 personnes et non 189 comme l’indique Le Canard Enchaîné) montre une fois encore la nécessité de communication du Comité d’organisation de Paris 2024, notamment vers un public qui reste toujours septique vis-à-vis de l’intérêt d’un grand événement sportif. Les dirigeants du COJO se savent surveillés de près. Et ce n’est pas plus mal car ils auront aussi un bilan financier à rendre une fois les Jeux passés. Le contrôle par une instance indépendante comme la Cour des Comptes est justement un garde-fou nécessaire. Il doit éviter les dangereux dérapages observés lors des éditions précédentes des Jeux.

© SportBusiness.Club Novembre 2020