Le tir à l’arc à la recherche de ses flèches

Podcast. La fédération française de tir à l’arc (FFTA) lance une campagne originale ce vendredi 14 août : “Je suis une flèche !”. Un jeu de mot facile et pourtant si bien adapté à la discipline. Cette communication doit lancer une saison très chargée pour l’instance sportive dont l’objectif est de recruter de nouveaux licenciés dans ses clubs et qui organisera deux épreuves internationales en juin 2021 à Paris et devant le Château de Vincennes.

Jean-Michel Cléroy, le président de la FFTA, explique pourquoi une fédération comme la sienne a besoin de communiquer. Le budget consacré dans la campagne est d’ailleurs le plus important investi par l’instance sportive dans ce type d’opération. Laurence Frère, la directrice de la communication et du marketing, détaille l’action et les enjeux stratégiques pour la FFTA. Extraits.

L’un des objectifs de la Fédération française de tir à l’arc est d’atteindre le cap des 100 000 licenciés, soit 25 000 de plus qu’aujourd’hui. Comment allez-vous faire ?

Jean-Michel Cléroy : « Oui, 25 000 nouveaux licenciés c’est énormément, surtout dans le contexte d’une société qui évolue, zappe et n’est plus forcément prête à s’engager sur une année, par exemple. Nous avons une société qui souhaite pratiquer ses activités en fonction de ses envies et de ses besoins, ponctuellement et pas forcément durant toute l’année. (…) L’enjeu du milieu fédéral en général c’est de savoir s’adapter rapidement à ces besoins ».

Votre campagne est baptisée “Je suis une flèche”. Il fallait oser cette accroche.

Laurence Frère : « Cette accroche peut être prise au premier ou au deuxième degré. Elle traduit ce que peut ressentir un archer au moment où il tire sa flèche. Elle doit aussi essayer de donner envie à des personnes de ressentir ce type de sensation, d’émotion. Nous voulons dire que le tir à l’arc e n’est pas qu’un jeu, c’est aussi un sport. La campagne a été construite avec différents contenus déclinés sur tous les profils de licenciés que trouve dans les clubs ».

© SportBusiness.Club Août 2020

Ecoutez le podcast de Jean-Michel Cléroy et Laurence Frère (FFTA)



Un TQO et une Coupe du monde à Paris

L’année 2021 sera très chargée pour la Fédération française de tir à l’arc. En juin, elle va organiser coup sur coup, un tournoi de qualification olympique (TQO) où trois places par équipes seront attribuées pour les Jeux de Tokyo (18 au 21 juin 2021), et une manche de Coupe du monde, avec les meilleurs archers mondiaux (22 au 27 juin 2021). L’épreuve se disputera au Stade Charlety, dans le 13e arrondissement de Paris, et les finales face au Château de Vincennes (Val de Marne). La Coupe du monde fera de nouveau étape à Paris en 2022 et en 2023 où la finale se tiendra cette fois sur l’esplanade des Invalides… là où doivent se disputer les épreuves olympiques de Paris 2024 l’année suivante.

1 Rétrolien / Ping

  1. OLBIA Conseil Cette semaine 31, Olbia a appris que…

Les commentaires sont fermés.