« Le Coq Sportif est la marque du sport au quotidien »

Podcast. Jean-François Morard, le directeur sport-performance du Coq Sportif, prépare déjà demain. Et demain ce sont les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 où la marque sera équipementier officiel des équipes de France et du comité d’organisation. Pour l’heure, le Coq Sportif monte au filet dans l’univers du tennis et vient de faire signer Lucas Pouille. « Nous avons une véritable légitimité dans ce sport, » affirme Jean-François Morard qui rappelle qu’en 1983, Yannick Noah avait gagné Roland-Garros avec une tenue à l’image du coq.

Le dirigeant explique pourquoi la marque se relance dans le tennis aujourd’hui et détaille les critères de sélection pour ses ambassadeurs sportifs. Il confie qu’avec le report de Roland-Garros à septembre ses actions d’activations ont également été reculées de quelques mois et assure qu’aujourd’hui, plus que jamais, être reconnue comme une marque française est un avantage. Extrait.

Quel est l’ambition du Coq Sportif dans l’univers du tennis ?

Jean-François Morard : « La première est de proposer une offre complète aux pratiquants et une offre technique très performante. (…) Ensuite, ce sera de la déployer en France et Europe au sein d’un réseau de 250 points de ventes très axés technique. A terme l’ambition est d’être présent [avec cette gamme] dans l’ensemble des pays où est présent le Coq Sportif, soit une cinquantaine de pays. (…) Viser une part de marché naturelle d’environ 10% parait raisonnable »

Quels sont les éléments de différenciation de la marque par rapport à vos concurrents ?

J.-F. M. : « Le premier est clairement la notion de transversalité. Nous disons que nous sommes la marque de tous les sports. Nous avons vraiment une famille d’athlètes : on trouve des tennismen, des rugbymen, des pentathloniens… des sportifs qui se préparent pour les J.O. de 2024. Le deuxième est que l’on est la marque du sport au quotidien. Pour nous, un athlète de haut niveau ce n’est pas forcément uniquement la star. (…) On veut être la marque des sportifs de haut niveau et de tous les amoureux du sport ».

Ecoutez le podcast de Jean-François Morard