Sur le Tour, Antargaz récompense coureurs et citoyens combatifs

Sponsoring

Podcast. Cela fait 24 ans qu’Antargaz roule avec le Tour de France. Le fournisseur d’énergie, désormais également opérateur en électricité, est partenaire du Prix de la Combativité depuis 2014. Valérie Vicari, directrice de la communication de l’entreprise, explique pourquoi Antargaz Energies (son nouveau nom) reste fidèle à l’événement sportif. La marque profite d’une exposition grand public grâce au “dossard rouge” porté par le coureur désigné le plus combatif.

Cette année, Antargaz remet également le Prix du Citoyen combatif et s’est engagé comme mécène du Tour de France de la biodiversité mis en place par le Museum d’histoires naturelles. L’entreprise profite enfin du Tour de France pour développer ses relations publics auprès de sa clientèle privée dans les territoires. Extraits.

Quels sont les objectifs de ce partenariat avec le Tour de France pour Antargaz ?

Valérie Vicari : « Notre marque a évolué en novembre 2019 en Antargaz Energies. Le Tour est donc un moyen de la faire connaitre auprès du grand public car nous sommes un fournisseur d’énergie de proximité et nous vendons nos produits dans toute la France. Le Tour et le Prix de la combativité nous permettent de nous rapprocher au plus près de nos clients. Cette année, nous avons un nouveau volet : le Prix du Citoyen combatif. Nous le remettons à chaque ville départ et arrivée à une personne récompensée de tout ce qu’elle aura pu faire lors de ces dernières semaines qui ont été très complexes pour tout le monde ».

Comment Antargaz, fournisseur d’énergie, s’inscrit-il dans la démarche environnementale engagée par le Tour de France ?

V.V. : « Nos deux hôtesses et notre hôte roulent à bord de véhicules utilisant du biocarburant. Antargaz distribue notamment ce carburant écologique. Ils vont parcourir plus de 3 000 kilomètres ainsi. On peut avoir notre place sans honte dans la caravane du Tour de France. (…) Nous avons aussi depuis plus de dix ans un engagement fort avec la fondation Good Planet. Nous avons eu la chance de rencontrer le Museum d’histoire naturelle et nous créons de nouveaux partenariats avec eux, [en étant mécène du Tour de France de la biodiversité] ce qui a vraiment du sens. (…) En parallèle nous essayons d’accompagner nos clients engagés dans cette démarche de transition énergétique ».

© SportBusiness.Club Septembre 20200

Ecoutez le podcast de Valérie Vicari