Rétro 2020 : mai, le sport tire la langue

Lundi 11 mai 2020, les français sortent de près de deux mois d’un confinement strict sans possibilité de déplacement à plus d’un kilomètre de son domicilie. La période, conjuguée à l’arrêt total des compétitions sportives, commence à laisser des traces. Les clubs professionnels, privés de recettes de billetterie, commencent à souffrir. Beaucoup font la demande d’un prêt garanti par l’état afin de supporter au mieux cette période. A cela s’ajoutent les probables baisses de ressources générées par les ligues professionnelles, notamment des droits TV. C’est le cas au basket-ball, où RMC Sport refuse de payer pour la Jeep Elite… faute d’organisation de matchs. Le contexte est identique au football.

Stoppés net à la mi-mars par l’épidémie de coronavirus et le confinement, les championnats de France de Ligue 1 et Ligue 2 ont été définitivement arrêtés fin avril par la LFP. Une décision qui a eu pour conséquence de voir Canal+ et Bein Sports, les deux diffuseurs, réclamer l’arrêt de leurs contrats. Cela leur a été accordé. Afin de compenser le manque à gagner en recettes, et en attendant les jours meilleurs du prochain contrat de Mediapro, la Ligue de football professionnel obtient un prêt garanti par l’Etat de plus de 200 millions d’euros.

Dans le même temps, Jean-Michel Aulas le président de l’Olympique Lyonnais poursuit son combat afin d’obliger la Ligue à faire repartir les championnats : il échouera. Les sponsors, notamment les entreprises des secteurs les plus touchés par la crise économique, s’interrogent aussi. Ainsi, dans le cyclisme le maroquinier polonais CCC annonce qu’il arrêtera une année avant le terme prévu son partenariat avec l’une des équipes les plus importantes du peloton.

Paris 2024 fait également ses comptes. Début mai, Tony Estanguet le président du comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques, lâche dans plusieurs interviews qu’un plan d’économie est en cours de réalisation sur le budget de l’événement. Quelques centaines de millions d’euros pourront être trouvés sur les transports ou la mutualisation des sites de compétition.

© SportBusiness.Club Décembre 2020

< avril 2020 – juin 2020 >


L’actualité en mai 2020 c’était aussi…

La jauge maximale des événements repasse à 5 000 personnes… En équitation, le Longines Paris Eiffel Jumping est annulé… L’UTMB Mont Blanc ne se disputera pas cet été 2020 au Mont Blanc, mais aura une version virtuelle… Les championnats du monde de badminton sont annulés… Les championnats du Monde de natation sont reportés… La 2e saison de Sail GP reportée en 2021… Annulation de la Ligue des Nations de volley-ball…

Bill Beaumont est réélu à la présidence de World Rugby et Bernard Laporte devient vice-président de l’instance sportive… Portée par sa nouvelle présidente, Nathalie Péchalat, la Fédération française des sports de glace (FFSG) s’offre un nouveau visage avec une identité visuelle renouvelée

Le secteur du sport a cumulé «près de 20 milliards d’euros de pertes estimées» indique le ministère des Sports… Lagardère Sport & Entertainment c’est fini : l’agence de marketing sportif rachetée par les allemands de HIG se rebaptise Sportfive… qui était le nom d’origine de l’enseigne. Le centre névralgique s’est déplacé de Paris à Hambourg…


Le podcast de mai 2020 :
Virginie Barboux, Best Western France


Sponsoring: les accords de mai 2020

Marque
Sport
Compétition
Ayant droit
Statut du partenariat
Durée
Acer
E-sport
R8G Racing team
Best Western
Voile
Romain Attanasio
Vendée Globe
Colgate
Football australien
Championnat national australien
Partenaire officiel
Giorgio Armani
Sport Auto
Charles Leclerc
Ambassadeur
Kappa
Football
FC Metz
Equipementier
2020-2023
Umbro
Rugby
Fédération de rugby anglaise
Equipementier
2020-2024
Wilson
Basket-ball
NBA
Ballon
> 2021
© SportBusiness.Club Sources : communiqués officiels. FF : Fédération française