Fil info

Paris 2024 lance un site référençant les 770 Centres de préparation des Jeux

15 juillet 2021
Jeux olympiques. Le Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 a lancé un site internet référençant l’ensemble des 770 Centres de Préparation aux Jeux retenus. Ces “bases arrières” permettront d’accueillir les athlètes olympiques et paralympiques du monde entier dans le cadre de leur préparation aux Jeux de Paris 2024. Cette plateforme régulièrement mise à jour est destinée aux fédérations internationales et aux comités olympiques nationaux. Elle est disponible en anglais, espagnol et français. Un lien vers le site France.fr offrira la possibilité de découvrir les attraits touristiques de la région.
Fil info

Paris 2024. 14 M€ déjà affectés aux “bases arrières”

15 juin 2021
Jeux olympiques. L’agence nationale du sport (ANS) indique que 14 millions d’euros, sur une enveloppe de 20 millions sur deux ans, ont déjà été affectés aux Centres de préparation aux Jeux, ces “bases arrières” où peuvent venir s’entrainer avant l’événement les délégations étrangères. Au total, 42 projets ont été retenus sur 71 dossiers. Ils ont été examinés par un jury composé par des membres de l’ANS, de Paris 2024, de la Direction des Sports, de la SOLIDEO et de la Délégation Interministérielle aux Jeux Olympiques et Paralympiques (DIJOP). Par ailleurs, dans le cadre du “Haut Niveau” et de la “Haute Lire plus…
Jeux Olympiques Tokyo 2020 (logos)
Fil info

Tokyo 2020. Plusieurs villes japonaises annulent les camps de base d’athlètes

13 mai 2021
Jeux olympiques. Quarante villes qui devaient accueillir des base arrières pour des athlètes participants aux jeux olympiques de Tokyo cet été ont décidé d’abandonner ces projets, rapporte l’agence de presse Reuters. Elles craignent une surcharge de leurs capacité médicales alors que l’épidémie de covid-19 est repartie dans une quatrième vague au Japon. Plus de 500 villes étaient candidates pour recevoir des camps d’entraînement pour les athlètes étrangers. L’équipe de France a annulé ce type de projet, tout comme l’équipe d’athlétisme des Etats-Unis.
Fil info

Tokyo 2020. Pas de “maison de la performance” pour les Bleus

14 avril 2021
Jeux olympiques. Il n’y aura pas de “maison de la performance” pour les équipes de France olympiques et paralympiques à Tokyo cet été pour les Jeux, a indiqué Claude Onesta, le patron de la haute performance au sein de l’Agence nationale du sport lors de la cérémonie du J-100. Cette “base arrière” avait été envisagée comme un centre d’entraînement et de replis pour les athlètes français durant les Jeux. « Nous avons du nous résoudre à annuler ce projet car il ne pouvait pas se réaliser dans des conditions optimales, » a regretté Claude Onesta.
Collectivités

Les territoires se préparent aux Jeux de Paris 2024

5 octobre 2020
Ce sont exactement 621 sites qui viennent d’être officiellement labellisés “Centres de préparation aux Jeux” par le Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 (COJO). Ces gymnases, terrains de sports ou complexes sportifs, disséminés partout en France, sont chargés d’accueillir les délégations sportives étrangères dans le cadre de leurs préparations en amont de l’événement ou pendant comme “base arrière”. Pour les collectivités territoriales, ces sites seront une occasion de communiquer et, surtout, une source de recettes potentielles. Chaque collectivité est libre de fixer ses tarifs de location et de prestations. «  Tous ces sites seront proposés aux Lire plus…
Collectivités

Temple-sur-Lot se prépare à accueillir Paris 2024

18 août 2018
A plus de 650 kilomètres de la capitale, le village de Temple-sur-Lot compte bien tirer partie des Jeux olympiques de Paris en 2024. La commune du Lot-et-Garonne entend faire de son centre sportif une base arrière pour les équipes françaises et étrangères, un lieu d’entraînement pour le rendez-vous olympique. Un budget de 10 millions d’euros est prévu pour la modernisation des infrastructures. «Nous souhaitons être le site majeur de préparation sportive de la région», affirme Bruno Blucheau, directeur de la base depuis un an. Ouvert dans les années 70 sur les berges verdoyantes du Lot, le lieu regroupe hébergements, restaurants Lire plus…