Paris 2024

Décathlon devient Partenaire officiel de Paris 2024

16 juillet 2021
L’été débute bien pour Paris 2024. Le Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques vient d’annoncer coup sur coup deux nouveaux partenaires : PWC, il y a quelques semaines, Sanofi, tout récemment, et Décathlon, ce vendredi 16 juillet. L’enseigne d’articles de sport, qui appartient au groupe Mulliez, prend le statut de Partenaire Officiel, soit le « rang 2 » des sponsors nationaux. Au même titre que FDJ, Le Coq Sportif, Cisco et PWC. Dans un communiqué, Decathlon indique que son partenariat avec Paris 2024 interviendra sur trois points. Tout d’abord “accompagnant” les volontaires. Les Jeux de Paris mobiliseront 45 000 bénévoles. L’enseigne concevra Lire plus…
Distribution

Les Echos. Decathlon dépose une vingtaine de brevets par an pour ses innovations

28 juin 2021
Distribution. Les Echos mardi 29 juin 2021. L’enseigne de la galaxie Mulliez, conceptrice de nombre de ses produits, sort une dizaine d’innovations exclusives par an. Elles doivent répondre à une vraie demande, avoir un intérêt économique et être réalisables. Toutes ne rencontrent pas le même succès que la tente 2 seconds ou le masque Easybreath. A lire ici.
Business

Baisse de 5,5% du chiffre d’affaires de Decathlon

16 mars 2021
Distribution. Decathlon France annonce un chiffre d’affaires de 3,5 milliards d’euros en 2020, en recul de 5,5% par rapport à l’année précédente. L’enseigne du groupe Mulliez a enregistré une augmentation de 32,1% de ses clients sur son site e-commerce. Le numérique a représenté 15,6% de son chiffre d’affaires total. En 2020, les cinq premiers univers sportifs en termes de vente ont été la randonnée, le fitness, le yoga et le pilates, le trekking et le cycle. Decathlon compte 328 magasins en France et emploie 22 300 personnes
Distribution

Les Echos. La course de Decathlon freinée par le Covid

15 mars 2021
Distribution. Les Echos mardi 16 mars 2021. Trois mois de fermeture des magasins en moyenne dans le monde ont fait baisser de 6 % le chiffre d’affaires du géant mondial des articles de sport. L’activité e-commerce a bondi sans compenser. Le distributeur nordiste a néanmoins réussi à stabiliser son résultat, grâce notamment à la vente d’actifs immobiliers. Par Philippe Bertrand. A lire ici.