Hors stade

Les crevettes pailletées : gay water-polo

6 avril 2019
Cinéma. Décidément, les sports d’eau inspirent les réalisateurs. Après la natation synchronisée du Grand Bain, c’est le water-polo qui s’offre une toile grâce aux Crevettes Pailletées une équipe composée d’une joyeuse bande de potes homosexuels. Le petit groupe se met en tête d’aller aux Gay Games en Croatie. Pour s’y préparer, ils se retrouvent sous la houlette d’un champion de natation nommé à ce poste d’entraîneur suite une condamnation après voir tenu des propos homophobes. Las, les Crevettes Pailletées sont davantage portées sur la fête que sur l’entraînement physique et technique imposé par Mathias Le Goff. Lui, de son côté Lire plus…
Etudes

Les Gay Games 2018 à l’équilibre

11 janvier 2019
Organisés du 4 au 18 août 2018 à Paris, les Gay Games, dont c’était la 10e édition, laissent un bilan équilibré mais pas neutre. «L’événement a rappelé ses dimensions initiales d’inclusion, plus que son aspect sportif ou le dépassement de soi», affirme Pascale Reinteau, coprésidente du comité d’organisation des Gay Games rebaptisés Jeux de la diversité afin de démontrer que ce rendez-vous va bien au-delà de la communauté LGBT, notamment en autorisant la mixité dans les sports collectifs : femmes, hommes, handisport. Au total, l’événement a rassemblé plus de 10.000 participants venant de 91 pays. Les inscriptions ont d’ailleurs été Lire plus…
Omnisports

Franprix : «Un partenariat naturel avec les Gay Games.»

8 août 2018
L’enseigne du groupe Casino est un des sponsors actifs des 10e Gay Games qui se disputent à Paris jusqu’à dimanche 12 août. Pour François-Xavier Germain, directeur marketing et communication de Franprix, le choix de cette association était très naturel pour cette marque urbaine et très engagée autour de la diversité. Franprix est partenaire des 10e Gay Games Paris 2018. Pourquoi ? François-Xavier Germain : «Franprix est une enseigne urbaine qui vit avec la ville, et notamment Paris où il y a près de 400 magasins dans les quartiers, les lieux touristiques ou de ballades. Vivre avec la ville signifie vivre Lire plus…
Collectivités

Les Gay Games en mal de sponsors

2 août 2018
Si la dixième édition des Gay Games qui s’ouvre samedi 4 août à Paris fait le plein de participants (ils seront plus de 10.000) ce n’est pas le cas pour les sponsors. En cause, une certaine frilosité des entreprises à s’engager derrière un événement porté par le mouvement LGBT. «Si nous comptons quand même de grandes sociétés françaises parmi nos partenaires, beaucoup d’autres ont exprimé leur hostilité à s’associer avec l’événement, reconnait Jean-Paul Cluzel, responsable du mécénat des Gay Games. Ces entreprises m’ont expliqué que pour elles, aujourd’hui c’était trop tôt et que cela aurait été plus facile si le Lire plus…
Collectivités

Paris 2024 : «des Jeux exemplaires et éthiques»

31 juillet 2018
«Nous ne devons pas nous limiter aux discours». En signant la Charte d’engagement LGBT+ jeudi 26 juillet, Tony Estanguet, le président du Comité d’organisation des Jeux olympiques et Paralympiques de Paris 2024 (COJO), souhaite montrer l’exemple. «Les grands événements sportifs doivent aussi être l’occasion d’envoyer des messages, de promouvoir notamment l’égalité des droits, a expliqué l’ancien champion olympique. Je suis le garant de Jeux exemplaires. Ces accords nous permettent de grandir» A l’initiative de l’association, l’Autre Cercle, cette charte engage les entreprises signataires à “adopter des pratiques exemplaires en matière de lutte contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle ou Lire plus…
Organisation

Gay-Games 2018 à Paris, des Jeux militants

2 octobre 2017
Dans la longue séquence de grands événements sportifs mondiaux que Paris et la France s’apprêtent à organiser, les Gay-Games ont une place à part. «Ce sont des jeux militants, dont le mot d’ordre est égalité», clame Pascale Reinteau, coprésidente du comité d’organisation de l’événement qui se tiendra du 4 au 12 août 2018. Créés en 1982, les Gay-Games étaient à l’origine une manifestation destinée à mettre en avant les problèmes de discrimination dont les homosexuels sont la cible. «Cela existe encore aujourd’hui dans le milieu du sport, précise Manuel Picaud, le second coprésident. Ces jeux doivent casser des codes, déconstruire Lire plus…