Médias

France TV Sport. Le streaming illégal sportif, bientôt un lointain souvenir ?

16 mars 2021
Piratage. France TV Sport. À partir de mercredi 17 mars, la proposition de loi « visant à démocratiser le sport en France » va être examinée à l’Assemblée nationale. L’article 10 du texte prévoit de rendre plus efficace la lutte contre les diffusions pirates, au grand soulagement des chaînes détentrices de droits. Denis Menetrier. A lire ici.
Juridique / Droit du sport

L’Equipe. Streaming illégal, qui sont les streamers ?

11 mars 2021
Médias. Site L’Equipe jeudi 11 mars 2021. Derrière les retransmissions illégales, on trouve un écosystème complexe mêlant professionnels et amateurs, gros gagnants et petits détaillants. Jean-Marie Pottier. A lire ici.
Droits TV

Combien coûte le piratage aux chaînes de sport ?

2 décembre 2020
En septembre dernier, la France a compté 3,4 millions de pirates audiovisuels selon Hadopi (Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet). L’instance s’appuie sur une étude réalisée par PMP Conseil qui a chiffré que cette consommation illégale de contenus audiovisuels, quels qu’ils soient, génère un manque à gagner de 1,030 milliard d’euros sur un marché global estimé à 11,585 milliards. L’instance rappelle qu’en 2019, selon Médiamétrie, 11,8 millions d’internautes de plus de 15 ans avaient eu “une consommation illicite d’un contenu audiovisuel”, c’est-à-dire 22% de cette population. Un taux en baisse toutefois puisqu’en Lire plus…
Etudes

Sport à la télé : tous pirates !

5 juin 2020
Les amateurs de sport aiment beaucoup le sport à la télé et paient pour cela. Selon une enquête menée dans 10 pays (hors France) par Ampère Analysis* pour Synamedia, spécialiste de systèmes anti-piratage, 89% de cette population dispose d’un abonnement à une chaîne de sport ou une offre OTT liée au sport. Toutefois, plus de la moitié (51%) avoue quand même se brancher sur des sites pirates au moins une fois par mois : parmi eux, 42% y va même tous les jours. Au global un peu moins d’un tiers (31%) de ces personnes indique aller sur ces sites illégaux Lire plus…