Chroniques

Chronique. Pourquoi la France soutient l’équipe olympique des réfugiés

2 mars 2021
Par Alain Lunzenfichter. A l’aube des années 1990 nous avons eu droit aux athlètes olympiques indépendants. Certains sortaient d’un pays en guerre, et d’autres pâtissaient d’une suspension de leur Comité national olympique par le CIO (Comité international olympique). Ce fut le cas, notamment, du Timor Oriental, des pays de l’ancienne Yougoslavie, de l’Inde ou, même, du Koweït. Pour eux, le CIO a créée en 2015 une équipe olympique, celle des réfugiés. Leur première participation aux Jeux olympiques est récente : en 2016, à Rio-de-Janeiro (Brésil). Certains athlètes avaient fui le Moyen-Orient, d’autres l’Afrique. Quelques-uns étaient encore enfants. D’autres avaient déjà Lire plus…