Jeux Olympiques

Les Jeux offrent une légitimité à Omega, et inversement

10 janvier 2020
A Lausanne, où viennent de s’ouvrir les 3e Jeux olympiques de la jeunesse d’hiver, le Comité international olympique n’est pas le seul à évoluer à domicile. «Ça fait plaisir de prendre sa voiture personnelle pour se rendre sur une compétition,» confie Alain Zobrist, CEO d’Omega Timing. Partenaire mondial du mouvement olympique, la marque horlogère possède son siège à quelques kilomètres des sites de compétition de l’événement vaudois. Pour autant, Omega ne prend pas à la légère ces Jeux réservés aux 15-18 ans : elle y déploie ses dernières technologies en matière de chronométrage et installe 60 tonnes de matériel. La Lire plus…