Organisation

La cybersécurité ne sera pas un jeu à Paris 2024

15 septembre 2021
Les Jeux olympiques sont l’objectif sportif ultime des athlètes. Ca l’est aussi pour les pirates du net. Cet été, à Tokyo, 4,4 milliards “d’événements de sécurité” ont été enregistrés par Atos, la société française partenaire mondial du mouvement olympique et en charge de la sécurisation de l’infrastructure informatique de l’événement. « C’est 815 événements de sécurité par seconde », a révélé Daniel Le Coguic, Senior Vice President, secteur Public et Défense d’Atos, lors d’un débat organisé par Le Cercle, une communauté de décideurs de la cybersécurité. « Aux Jeux de Rio en 2016, le nombre d’attaques a été de 510 millions, » a t-il ajouté Lire plus…