Théâtre. L’odeur de la guerre, de Julie Duval

Autrice et actrice, Julie Duval seule en scène, interprète Jeanne, jeune boxeuse qui s’apprête à monter sur le ring pour son premier championnat de France. Dans le vestiaire tout refait surface : sa jeunesse dans le Sud de la France, sa mère, son père son coach… Julie Duval joue une dizaine de personnages qui dialoguent entre eux. « Un jour, j’ai passé les portes d’une salle de boxe et ça a réveillé mon corps, explique-t-elle. Mon corps est devenu mon arme. J’ai dû l’aiguiser, l’affûter, apprendre à le connaitre pour ne plus le détester et ne plus en avoir peur. J’ai appris à aimer à nouveau mon corps. J’ai transformé la violence et les abus que j’avais connus dans le passé par le biais du sport. Grâce au mouvement dans le combat (boxe) et grâce aux mots (théâtre) j’ai pu faire sortir ce que j’avais à dire et trouver la distance nécessaire pour le faire sans me blesser ».

L’odeur de la guerre, de et avec Julie Duval. Mise en scène : Juliette Bayi et Élodie Menant. Au théâtre de La Scala, à Paris. Jusqu’au 10 novembre 2024. Plein tarif : 25 euros.

© SportBusiness.Club Juin 2024