Tokyo 2020. Les athlètes étrangers menacés d’expulsion

Jeux Olympiques Tokyo 2020 (logos)

Jeux olympiques. Des athlètes étrangers ayant enfreint les règles sanitaires imposées par le Comité d’organisation des jeux olympiques et paralympiques de Tokyo, pourraient être menacés d’expulsion, selon les textes publiés ce mardi 15 juin dans la troisième et dernière version du Playbook, ce livret de 70 pages où sont détaillées les mesures à respecter strictement durant l’événement.

Les principales fautes auxquelles l’athlètes peut s’exposer sont le refus de passer un test, un déplacements vers un site non indiqué dans le plan d’activité préalablement déclaré, le non respect intentionnel du port du masque ou de la distanciation physique. Les éventuelles sanctions peuvent être un avertissement, l’exclusion temporaire ou permanente des Jeux, le retrait de l’accréditation, la disqualification et des même une amende, dont le montant n’a pas été fixé. C’est une commission disciplinaire qui sera chargée de décider de la sanction.

Les athlètes subiront des tests anti-covid dès leur arrivée à l’aéroport de Tokyo, puis quotidiennement. La durée de leur séjour dans le Village olympique devra être limité à quelques jours avant la compétition avec un départ programmé dès le lendemain. Le Comité d’organisation n’impose pas la vaccination, mais le Comité international olympique s’est récemment réjouit d’annoncer que plus de 80% des athlètes, entraîneurs et même représentants des médias devraient l’être.