Tokyo 2020. Les entraîneurs tricolores auront une prime en cas de médaille

Jeux olympiques. Claude Onesta, Manager général de la haute performance au sein de l’Agence nationale du sport, a indiqué que les entraineurs tricolores seraient également récompensés d’une prime si leur athlète décrochait une médaille aux Jeux de Tokyo cet été.

« En complément de la prime d’état versée à l’encadrement des sportifs médaillés, nous mettons en place une prime pour que les entraîneurs des athlètes médaillés soient récompensés de manière conséquente et qu’ils soient enfin associés à la réussite de leurs athlètes, a-t-il déclaré lors d’un point presse. Nous voulons montrer un signe clair pour la valorisation du travail de l’encadrement. Il faut consacrer la réussite des entraîneurs quand elle est pleinement associée à la réussite de leurs athlètes. Les montants de la prime Agence seront de 35 000 euros pour une médaille d’Or, 15 000 euros pour l’Argent et 8 000 euros pour le Bronze ».

Chaque athlète français médaillé d’or percevra une prime versée par l’Etat de 65 000 euros, pour un titre olympique et l’or, 25 000 euros pour l’argent et 15 000 euros pour le bronze. A Tokyo, Claude Onesta estime que le nombre de médailles pour l’équipe de France devrait être « à peu prés équivalente » à celui obtenu aux Jeux de Rio 2016, soit un total de 42, dont 10 en or, 18 en argent et 14 en bronze.