Kylian Mbappé: «Gérer ma carrière comme cela me correspond»

Décidément, l’enfant prodige du foot français casse le codes. Jamais, en France, le prolongement du contrat d’un joueur de football n’a suscité un tel engouement populaire et médiatique. Celui de Kylian Mbappé, trois ans de plus au Paris Saint-Germain, a donné lieu à une couverture hors du commun et une conférence de presse retransmise en direct sur les chaînes d’info ainsi que La Chaîne L’Equipe, ce lundi 23 mai 2022. « C’est un grand jour pour le Paris Saint-Germain, pour la Ligue et pour la France: nous gardons le meilleur joueur du monde, » a affirmé Nasser al-Khelaïfi, le président du club parisien devant un auditorium plein comme un œuf.

Kylian Mbappé a assuré que le choix de rester à Paris, et donc de décliner l’offre du Real Madrid, a été “difficile” à prendre. « Je voulais prendre le temps et faire le meilleur choix : le mien, » a déclaré le joueur, ajoutant ensuite, « Je reste un joueur de foot et je n’irai pas au-delà de cette fonction », en faisant référence à d’éventuelle responsabilités sportives qu’il pourrait prendre au sein de l’équipe. Aucun chiffre concernant cette prolongation de contrat n’a été révélé. « L’argent n’était pas le plus important pour Kylian, a insisté Nasser al-Khelaïfi. C’était le produit sportif. C’est un choix sportif ».

“Personne n’avait écrit sur le droit à l’image”

Interrogé par SportBusiness.Club, Kylian Mbappé est également longuement revenu sur son rapport avec les sponsors. En début d’année, le joueur avait, lors d’un rassemblement de l’équipe de France, refusé de prêter son image à certains partenaires de la Fédération française de football, notamment KFC « Ce que je trouve drôle, c’est qu’avant ce rassemblement de mars, je crois que personne n’avait écrit un article ou une brève sur le droit à l’image, a-t-il répondu. Il a fallu ce truc pour lire que “je ne voulais pas faire ça ou ça”. Pour être honnête, on a parlé des mois sur le sportif, des heures sur l’image et des minutes sur l’argent. Ca a duré 5 minutes, et il n’y a eu aucun problème. C’est un petit quiproquo en sélection, mais que l’on va régler très vite, car il y a une compétition qui arrive. On ne va pas se créer des problèmes pour rien, on a un pays à faire gagner »

Plus généralement, l’attaquant du PSG a donné sa vision du marketing sportif et du rapport qu’il souhaitait entretenir avec les marques et sponsors. « Le football à changé, vous le savez mieux que moi, a-t-il poursuivi. Une nouvelle vague est arrivée. Je pense qu’il s’agit seulement de nous donner un droit de regard sur quoi peut être associer notre nom. Je ne demande pas grand chose. J’ai juste une carrière et j’ai envie de la gérer comme je l’entends. Comme cela me correspond, avec les valeurs que je veux prôner ».

Le footballeur parisien ne souhaite toute de même pas faire un combat de ce dossier. « Je ne veux pas révolutionner le football : je n’y arriverait pas et ce n’est ni mon objectif ni mon combat, a ajouté Kylian Mbappé. (…). Même le président [de la FFF] a parlé. Oui, j’ai entendu. Mais, il n’y a pas de problème. On va le régler rapidement avec intelligence et respect ». Une position saluée, à la tribune, par son président. « Kylian joue avec nous depuis 5 ans, et il a toujours respecté tous les partenaires, a affirmé Nasser al-Khelaïfi. Il a d’ailleurs toujours fait plus que le contrat. Nous n’avons jamais eu un problème. Je le défend car c’est un grand professionnel. C’est aussi ce qui fait sa grande valeur ».

© SportBusiness.Club Mai 2022

© La Chaîne L’Equipe