Le coq chante pour Paris 2024

Sponsoring

Le Coq Sportif devient l’équipementier officiel de Paris 2024. L’annonce a été faite ce jeudi soir par le Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques (COJO). La marque française a décroché les deux premiers lots mis en jeu dans un appel d’offres lancé à l’automne dernier, c’est-à-dire les équipements techniques des athlètes [lot performance] et les tenues de gala, notamment pour les cérémonies d’ouverture et de clôture [lot représentation]. Le coût de cet accord n’a pas été annoncé, mais il devrait s’élever à plusieurs millions d’euros. «Le choix du Coq Sportif est le fruit d’un travail entre Paris 2024, le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) et le Comité paralympique et sportif français (CPSF) qui valorise l’image d’une équipe de France unie, le savoir-faire français et l’engagement d’une marque en faveur d’un sport durable et inclusif, pleinement aligné avec les ambitions et les valeurs de Paris 2024,» indique un communiqué.

Toutefois, les fédérations qui souhaiteraient conserver leur propre équipementier fédéral pour les tenues de compétition auront la liberté de le faire, moyennant le versement d’une contribution à un fonds de solidarité au bénéfice des fédérations nécessitant d’être soutenues. Un dispositif solidaire qui permettra aux fédérations moins dotées «d’acquérir des équipements complémentaires de la dotation contractuelle à des tarifs négociés», précise le communiqué.

L’appel d’offres équipementiers de Paris 2024 aura finalement été assez rapide : les copies ont été rendues début décembre 2019. Selon nos informations, peu d’entreprises se seraient lancées dans cette compétition. Sans doute seulement deux : Lacoste, marque sortante pour les tenues de cérémonies depuis Sotchi 2014 et qui habillera encore les Bleus cet été à Tokyo, et Le Coq Sportif. Challenger, la marque est d’ailleurs partie tambour battant dans cette bataille avec un plan de communication discret mais remarqué par une étude ad-hoc qui, début janvier, indiquait que 86% des Français seraient fiers qu’une une marque française soit comme partenaire de Paris 2024 et 67% préféraient… Le Coq Sportif. C’est fait. [article modifié]

Mise à jour, jeudi 5 mars 2020. Interrogée par SportBusiness.Club lors d’une soirée organisée par la Coupe du Monde de rugby France 2023, Roxana Maracineanu, ministre des Sports, a déclaré être «heureuse» que le choix du COJO se soit porté sur une marque française.

Mise à jour, vendredi 6 mars 2020. Selon L’Equipe, le lot A correspondant aux tenues techniques des athlètes, représenterait «près de 80.000 pièces». Le lot B, c’est-à-dire les tenues de cérémonie pour les sportifs et les officiels de la délégation tricolore, est estimé à «près de 145.000 pièces.» Le quotidien sportif souligne également que «Paris 2024 n’aurait pas atteint le prix de réserve» sur ces deux lots. Une information dont SportBusiness.Club a eu la confirmation. De son côté, Le Parisien affirme que «personne n’a répondu au lot C [correspondant à l’équipement des 50.000 volontaires de Paris 2024 et 15.000 porteurs de la flamme], l’appel sera relancé plus tard.» Une information qui, selon SportBusiness.Club, n’est pas confirmée par le COJO qui en serait à des «négociations au gré à gré.» Par ailleurs, le quotidien indique que Lacoste «serait très critique vis-à-vis du choix de Paris 2024 et serait même prête à attaquer en justice, dénonçant notamment un manque de confidentialité.»

© SportBusiness.Club Mars 2020


Le Coq 100 ans après !

Créée en 1882 à Romilly-sur-Seine, dans l’Aube, où Le Coq Sportif a toujours son siège et une partie de son outil de production, la marque a dans le passé déjà habillé l’équipe de France olympique entre 1912 et 1972, et, donc, notamment lors des Jeux de Paris 1924. Cent ans après, Le Coq Sportif, est désormais « Partenaire Officiel » de Paris 2024 et « Partenaire Premium » des équipes de France dès le 1er janvier 2021 pour les Jeux d’hiver de Pékin 2022 et ceux, d’été de Paris, deux ans après. «Cette attribution au Coq Sportif vient également appuyer un héritage social et industriel fort, indique un communiqué du COJO. Le projet porté par l’entreprise française se distingue en effet par un ancrage territorial affirmé, en participant à la création d’emplois locaux. Aujourd’hui, 80% des produits de la marque sont ainsi pensés, tricotés et teints dans un rayon de 40 km autour de Romilly-sur-Seine, le berceau historique du Coq Sportif, dans l’Aube.» [Encadré ajouté]


Tous les sports concernés

Grâce à ce contrat, Le Coq Sportif devrait donc équiper, en compétition, les 32 fédérations olympiques présentes à Paris 2024 et les 22 fédérations paralympiques françaises. L’accord couvre la période 2021-2024 (inclus) et toutes les épreuves organisées sous l’égide des comités internationaux olympique (CIO) et paralympique (IPC). Il s’agit, bien-sûr, des Jeux Olympiques et Paralympiques (Pékin 2022, Paris 2024) mais également des Jeux Olympiques de la Jeunesse (Dakar 2022). Le Coq Sportif équipera également le personnel du COJO Paris 2024 dès cette année et la signature effective du contrat, ainsi que les officiels lors des Jeux de 2024. La marque pourra créer et commercialiser, sur le territoire français, des produits sous licence portant les marques de Paris 2024 et de l’équipe de France olympique et paralympique.

1 Rétrolien / Ping

  1. Paris 2024 lance l'appel d'offres équipementier | SportBusiness.Club

Les commentaires sont fermés.